Capture d’écran 2015-09-22 à 23.05.43

Youppi! Yo to the uppi to the !

Ah, toi, ma grosse crotte de fromage poilue préférée; toi, meilleur ami de tous les enfants, et surtout des compagnies pharmaceutiques qui vendent des pompes à asthme; toi, idole des enfants roux, Clan Panneton des puces de lit; bonsoir, on est partis!

 

Youppi! En partant, ton nom est une mauvaise idée. Et qu’y a-t-il de pire qu’une mauvaise idée? Une mauvaise idée avec un point d’exclamation à la fin.

Au moins, ça force les gens à mettre une intonation l’fun dans leur phrase: «Ah ben, c’est Youppi!». Contrairement à: «Ah ben, c’est Youppi…»

Tu vois la différence?

Tu obliges les gens à être positifs en ta présence, alors qu’il y en a plusieurs qui ont juste le goût de te donner un coup de poing dans le creux du genou.

 

Non seulement t’as un point d’exclamation dans ton nom, mais il fallait que tu pousses l’audace jusqu’à en mettre un comme numéro aussi.

Juste te rappeler que !, c’est pas un chiffre.

Ça a fucké ben des enfants, cette histoire-là. Des futurs mathématiciens qui ont le cerveau mal irrigué depuis qu’ils ont compris que «2 + !» n’est pas une équation valide.

 

Tu as été la mascotte des Expos pendant 23 ans.

Quand l’équipe est partie, les nouveaux propriétaires ont rien fait pour te garder.

Comme on fait avec un vieux tapis de sous-sol carreauté brun-mauve souillé à l’orange Crush qui sent le renfermé. On l’apporte pas dans une nouvelle maison, on sacre ça aux vidanges, sans aucun regret et même avec satisfaction: «Y AVAIT FAIT SON TEMPS C’T’OSTI-LÀ!»

 

Je suis quand même content que les Canadiens t’aient récupéré.

Comme ça, quand j’aurai des flots, je vais pouvoir les amener au Centre Bell pour qu’on méprise ta ville en famille.

Youppi!ville, vraiment?

 

Faut être un maire assez cabochon pour que les seuls services offerts par tes cols bleus soient des séances de maquillage et des prises de photos.

Qu’est-ce qui se passe avec le système d’aqueduc?

Où est ton budget pour l’année 2016?

Quand sont les prochaines élections?

 

T’as jamais répondu à mes questions quand je t’ai confronté pendant ta visite à l’Hôpital de Montréal pour enfants.

En fait, c’est pas vrai, t’as répondu, mais en m’offrant un high five.

Et quand je t’ai dit que ta réponse était pas satisfaisante, tu m’as pris dans tes bras.

C’est pas une façon de répondre à un honnête citoyen.

Un maudit bon truc de maire tout croche ça, être muet.

 

T’es supposé être un exemple auprès des jeunes.

Au lieu de ça, tu te déplaces en quatre roues Coors Light sur la glace, équipé d’un casque en styromousse et tu passes ton temps à te crisser des coups sur le nez.

Ça te tente pas de voler des dépanneurs un coup parti? Il manque rien que ça pour être le modèle parfait pour notre jeunesse.

 

Malgré tout, t’es quand même populaire. Surtout auprès des enfants malades.

Ils te voient comme un gros toutou sympathique.

Veux-tu que je te dise ce qui est aussi populaire auprès des enfants malades? La maladie.

Pis ça, pas sûr que ce soit une coïncidence.

 

Dernière chose: t’es tellement à l’argent qu’on peut te booker pour un événement privé pour la modique somme de 1500$. Comme une escorte de luxe, mais sans la partie «sexe».

Du moins, j’espère.

Sache qu’il me reste seulement 300$ à économiser pour pouvoir enfin réserver ta présence chez nous. Mes REER vont y passer, mais ça en vaudra la peine.

J’ai hâte. Je sais déjà ce qu’on va faire: s’assoir dans mon salon et regarder des compilations YouTube de mascottes qui se pètent la gueule pendant 5 heures. Avec le chauffage crinqué à 42 degrés.

Ça va être tout un party!

Je t’attends avec mes crottes de fromage.

 

Salut le touffu!

 


philippe01À propos de l’auteur :
Philippe Côté-Giguère est un homme simple. Il aime les petits plaisirs de la vie tels que manger un bagel frais, s’endormir au son de la pluie et observer un enfant tomber dans un lieu public. Il n’aime pas manger un bagel sec, s’endormir au son du soleil et circuler dans la voie du milieu simple-double-pas claire du boulevard René-Lévesque. Il est exaspéré par les « reply all » impertinents ainsi que par les gens qui parlent d’eux-mêmes à la 3e personne.

D'autres beaux textes à lire aussi...