Lisa Simpson. Génie de la famille, enfant prodige, jeune fille à la chevelure étoilée. Assieds-toi, ton bien-cuit est parti!

 

D’abord, en tant que fan des Simpson depuis une quinzaine d’années, je dois t’avouer que je n’ai jamais regardé un épisode en espérant en apprendre plus sur toi.

Jamais.

Probablement parce que t’es juste trop parfaite.

 

Parfaite en tous points ou presque: tu es la meilleure amie des animaux, tu joues du saxophone presqu’aussi bien que Gingivite Murphy, tu es une végétarienne affirmée, tu as une vie spirituelle développée, tu fais tout pour protéger l’environnement, tu es une grande féministe, tu appuies le mouvement pour un Tibet libre, tu défends les droits des gais: t’es fucking parfaite.

Parfaite dans le sens de plate.

 

T’es exactement la personne qu’on applaudit dans les soirées hommage, mais qu’on aime bitcher une fois dans l’auto, parce que tu fais juste nous rappeler à quel point on est de la marde.

 

Je sais que tu es l’enfant du milieu. Et que c’est souvent celui qui n’a jamais eu d’attention particulière.

Celui qui n’a pas eu droit à toute la joie et à l’excitation d’arriver en premier, ni au shitload de privilèges parce qu’il est le bébé de la famille. Mais c’est quand même pas une raison pour s’intéresser à la chimie organique à l’âge de 8 ans pour essayer d’impressionner ses parents.

 

À cet âge, aucun enfant n’est supposé aimer la chimie.

En fait, avant le premier cours de sciences physiques au secondaire, personne est sensé dire le mot chimie tout court.

Parce que connaître la chimie à cet âge, ça signifie qu’on passe beaucoup trop de temps à être un petit adulte et pas assez à manger du sable pas propre au parc du coin.

 

Une fois adulte, tu seras exactement celle qu’on voudra pas inviter à un party, de peur que tu ruines l’ambiance avec tes sujets de discussion excessivement lourds comme la situation au Moyen-Orient, la surexploitation forestière ou les tonnes d’eaux usées que Denis Coderre veut domper dans le fleuve.

 

On sait que le monde, c’est de la marde.

On est justement en train de caler des shooters de Sour Puss pour l’oublier.

Personne aime le Sour Puss, mais au moins, ça engourdit les idées.

 

Malgré le fait que je te connaisse depuis longtemps, il y a certains aspects de ta personnalité qui m’échappent toujours, comme le fait que tu aies déjà fréquenté Nelson, le bum de Springfield.

Veux-tu bien me dire ce qui t’est passé par la tête? Une future Prix Nobel avec un rescapé de justice en devenir, vraiment? Qu’est-ce que tu pouvais bien lui trouver?

 

Et viens pas me dire que les contraires s’attirent parce que ça, c’est le pire argument de marde inventé par des gens qui veulent justifier le fait d’être en couple avec une personne n’ayant aucun intérêt commun avec eux.

Tu peux difficilement avoir deux personnalités plus à l’opposé que celles de Denise Bombardier et de Justin Bieber. Pourtant, je leur donne maximum une semaine ensemble. Ok, peut-être deux tout d’un coup que Justin ait un fantasme weird sur les anciennes chroniqueuses politique du Devoir.

 

Au fond, quand j’y pense, tu es exactement comme la fille dans Elle a tout pour elle: tu es brillante, créative, sensible, aimable. Et je suis convaincu que tu trouveras le Freddie Prinze Jr. qui fera vibrer ton coeur durant toute ta vie adulte. Freddie Prinze de 1999, pas de 2015.

 

Personne veut être avec le Freddie Prinze de 2015.

 

Salut chère!

 


philippe01À propos de l’auteur :
Philippe Côté-Giguère est un homme simple. Il aime les petits plaisirs de la vie tels que manger un bagel frais, s’endormir au son de la pluie et observer un enfant tomber dans un lieu public. Il n’aime pas manger un bagel sec, s’endormir au son du soleil et circuler dans la voie du milieu simple-double-pas claire du boulevard René-Lévesque. Il est exaspéré par les « reply all » impertinents ainsi que par les gens qui parlent d’eux-mêmes à la 3e personne.

D'autres beaux textes à lire aussi...