462436_326087407448204_2096467969_o

Jusqu’à l’âge de neuf ans je pensais qu’il fallait dire des « raisins-sexe », faque j’angoissais ben raide d’ouvrir mon sac à lunch devant le monde dans la cafétéria bondée de mon école primaire pis de tomber sur une petite boîte en carton rouge-Satan de Sun-Maid Raisins.

J’ai fini par catcher que les petites boîtes rouges contenaient juste d’inoffensifs raisins secs, mais étrangement, la liste de choses que-je-ne-connais-pas-ou-que-je-ne-sais-pas-faire-mais-que-je-fais-toujours-semblant-que-ouais-mets-en-full-bébé-faf-je-connais-ça-moi-la-vie s’est allongée.

Voici donc un bref échantillon des talents que j’ai pas question de te faire sentir mieux par rapport à toi-même pis t’éviter de commencer ton automne comme moi, c’est-à-dire DANS LA DÉPRIME DES PLUS TOTALES.

 

Les 11 choses que je ne sais pas faire mais que je devrais apprendre au lieu de faire semblant que je sais les faire comme une grosse menteuse-niaiseuse :

 

1. Faire des œufs pochés, parce que c’est toujours les plats les plus chers les œufs bénédictine au resto déjeuner parce qu’ils le savent les criss qu’on est pas capables d’en faire nous-même, nous les pauvres humains sous-développés. Anyway j’m’en fous, moi au moins ma maison s’appelle pas « L’oeuf-reux Coq-licot » ou un shit niaiseux de même de jeu de mots poche d’enfant de quatre ans qui sait même pas nous le montrer sur ses doigts qu’il a quatre ans!

 

2. Jouer du ukulélé comme dans les tutoriels Youtube de filles bohèmes, mais bohèmes propres genre qui se lavent les cheveux pis qui portent des couronnes de fleurs à Osheaga, mais pas de chez Ardène, genre en vraies fleurs cueillies à flanc de montagne pendant leur dernier voyage humanitaire à Honolulu.

 

3. Faire des tutoriels YouTube de quelque chose que je pourrais apprendre au monde, si j’avais de quoi à apprendre au monde.

 

4. Avoir de quoi à apprendre au monde…

 

5. M’épiler les sourcils sans pleurer des yeux. (« Pis dis-moi donc championne de où donc tu voudrais pleurer sauf des yeux? » JE SAIS PAS C’EST D’MÊME C’EST TOUTE OK LAISSEZ-MOI TRANQUILLE JE SOUFFRE!)

 

6. Plier une serviette comme ma mère. (Dans le sens de « savoir plier une serviette » et pas savoir plier une serviette comme « ma mère la serviette », ma syntaxe ne fait aucun sens, adieu.)

 

7. Faire partir la tache de vin rouge cheap de date de marde de sur ma cami blanche préférée que je peux pu mettre pour d’autres dates qui auraient une toute petite chance d’être moins marde si j’avais l’air cute dans ma cami blanche préférée mais non, je peux pas la porter, c’est pas possible PARCE QUE JE L’AI TACHÉE !!!

 

8. Bien chanter une autre toune que « Etcetera » de Gabrielle Destroismaisons quand je vais dans des karaokés parce que je chante mal toutes les autres tounes du monde vu que je chante tout le temps juste celle-là (même si c’est pas grave de mal chanter parce qu’anyway tout le monde chante mal dans les karaokés, sauf le dude déguisé en Elvis qui vient nous faire « I wanna chou pop han han han » avec les mouves de genoux en se pensant hot mais tout le monde fait juste le regarder en se demandant c’est quoi sa job de 9 à 5 du lundi au vendredi, c’est quoi hein????) pis aussi on va se le dire, TOUT LE MONDE EST TANNÉ DE CETTE MAUDITE TOUNE LÀ ATTENTION LE FEU C’EST CHAUD C’EST DANGEREUX CE SOIR JE LE FERAI AVEC TOI !!

 

9. Savoir quel jour c’est le jour des poubelles, parce que ben, c’est plus pratique à savoir qu’on peut le soupçonner pis notre coloc-maître-de-l’organisation-et-de-la-vie-adulte ne sera pas toujours là pour nous.

 

10. Écrire juste en lettres attachées ou juste en lettres détachées. Juste un des deux. Juste un. « Un moment donné criss, faut faire des choix dans vie mon p’tit gars » -Baudelaire.

 

11. Arrêter de te donner la place de choix, du genre la place du grand Simon sur la photo de classe, assis fièrement en plein centre du long banc de bois avec la pancarte “La classe à Johanne 2001-2002” entre les mains, c’est ça, arrêter de te donner la place du grand Simon sur chaque criss de photo de « l’album photo fictif des grands moments marquants de ma vie » (album qui existera jamais parce que l’affaire c’est que quand on vit un moment marquant habituellement on est trop occupé à le vivre pour penser à le prendre en photo mais je sais que tu comprends la métaphore faque fais pas le gars nono, tout le monde le sait que t’as un BAC en Sciences-po pis que je trippe sur toi depuis le voyage à Boston en secondaire quatre). JE VEUX PU QUE TU SOIS LE PERSONNAGE PRINCIPAL DE L’ALBUM PHOTO DE MA VIE OK VA-T’EN J’T’HAÏS FRENCH-MOI BYE.

 

La vie était tellement plus simple quand je mangeais des raisins-sexe le midi…

 


virginie_morin_laporteÀ propos de l’auteure:
Virginie c’est la fille qui choisit toujours le côté banquette au resto et qui finit toujours par être déçue de la distance entre la table et elle. Personne est venu à sa fête de 18 ans et son nom d’identifiant Instagram jessaiedetredrole est devenu super lourd le jour où son ex a commencé à sortir avec une vraie humoriste. Virginie angoisse à penser à quel emoji t’as mis à côté de son nom dans ton cell, mais par dessus tout Virginie aime mentir, alors est-ce que tout ça est vrai?

Photo : La madame Sun-Maid qui fait du yoga

D'autres beaux textes à lire aussi...