Je ne suis aucunement une personne qui se met à chialer dès qu’on est dans une saison autre que l’été.

Au mois d’avril, je dis avec beaucoup de sincérité des merdes du genre “Ah que les gens sont beaux au printemps! Ça fait du bien de voir de la peau!”

Le 1er novembre, je sors ma tisane “Christmas Eve” en chantant Baby It’s Cold Outside et j’énerve tout le monde.

Je vais camper en février, largement parce que ça me fait plaisir à quel point ça agresse les gens qui n’aiment pas l’hiver.

Clairement, je suis down avec les changements de saisons.

 

Mais sérieusement, il est vraiment temps qu’on en revienne de l’automne.

 

Premièrement, arrêtez de me parler du feuillage. Quand je vais prendre une marche, je suis capable par moi-même de regarder autour de moi et de constater que les feuilles sont rouges. J’ai pas besoin qu’on s’arrête aux 15 pas pour que quelqu’un dise “AH que c’est BEAU! REGARDE!!!!!” avec l’insistance d’une de mes tantes qui me demande de la regarder dans les yeux en trinquant.

Les couleurs des feuilles, c’est comme le dernier vidéo de Beyoncé : plus tu m’en parles, moins j’ai envie de regarder.

 

L’automne, c’est aussi la saison où tout le monde décide qu’une idée de date crissement nice, c’est d’aller aux pommes.

Très sincèrement, mon cerveau n’arrive pas à concevoir quelque chose de plus plate que d’aller cueillir des fruits et se prendre en photo en train de les cueillir.

Et en plus il faut payer??? Amène-moi lire des Martine à la bibliothèque à la place, ça va me faire à peu près le même effet et ça te coûtera rien.

 

Aussi : je sais pas quand les gens ont tous commencé à se mentir à propos de la citrouille, mais il serait temps que vous dé-buzziez collectivement.

La citrouille, ça goûte la courge musquée que t’as laissé trop longtemps sur le comptoir en te faisant croire que cette année, POUR VRAI, tu commences à faire de la soupe maison.

Tu vas essayer de me dire qu’en ajoutant de la cannelle là-dessus ça goûte soudainement le sexe?

C’est comme essayer de me dire que Benedict Cumberbatch est beau; tu peux pas me convaincre parce que j’ai l’usage de mes sens et ils contredisent ce que tu dis.

 

Si vous voulez aller magasiner des bottes en cuir, des manteaux de laine, des foulards, ça va me faire plaisir. Mais si y’en a un qui me parle de l’odeur de l’air, pour vrai, je rentre chez moi.

 

Bon là vous m’excuserez, le 1er novembre approche, je dois aller sortir mes lumières de Noël.

 


gabriela_arsenaultÀ propos de l’auteure:
Gabriela Arsenault est une cycliste polie, donc protégée par le World Wildlife Fund. Elle se fait croire qu’elle parle 6 langues, mais en fait elle en parle 3 et en baragouine 3 autres. Facilement séduite par les gens qui dansent bien, elle est aussi facilement turn off par les gens qui disent ne pas aimer quelque chose sans y avoir goûté. Come on!

 

D'autres beaux textes à lire aussi...