4tcq54

J’ai fait un grand total de zéro doctorat en tensions politico-sociales françaises. Alors je ne me sens pas la légitimité de parler pertinemment des attentats d’hier. (Et pour la grande trappe que je suis, c’est tout un drame.)

Par contre, je peux parler de quelque chose que je connais très bien.

Mes défauts.

 

Je suis une personne hautement immature.

Quand je me chicanais avec un ami à l’école, et que mes parents me disaient que « le plus mature des deux ferait le premier pas ».

Fuck toute j’aime mieux gagner qu’être mature.

J’y comprenais aussi que le plus mature était celui avec le moins de nerfs. C’est pas de la maturité que je voulais, c’était la victoire.

Et je pouvais taper de mes micro-pieds pendant des secondes-heures (des secondes dans une conscience d’enfant qui ont l’air d’être des heures). Tant pis pour la sagesse et les qualités de grandes personnes. Ça prend un certain niveau de Yoda-isme pour y aspirer.

 

C’est facile de se fâcher. C’est plus facile de rester fâché que de marcher sur son orgueil. C’est facile de se cacher derrière des ressentiments pour se victimiser de nos propres actions.

C’est plus facile d’avoir peur que d’essayer de comprendre.

 

Hier, Paris a fait quelque chose d’incroyable. Incroyable pour moi, enfant de 4 ans dans une coquille charnelle post-puberté.

Hier, Paris nous a dit « L’amour vaincra ».

C’est tout un engagement, ça.

Parce que l’amour, contre la haine, n’a que la force du nombre.

 

Hier, la force du nombre s’est déplacée, à Paris. La force du nombre s’est rassemblée et a mitraillé ce slogan à la face du monde : « L’amour vaincra ».

Répondre à la haine par la haine, c’est simple. C’est quasiment sain.

Oeil pour oeil. Dent pour dent. Premier testament.

 

Ça fait ben longtemps qu’on est pu down avec les enseignements du premier testament.

« Le plus mature des deux fait le premier pas », ça ressemble étrangement à « tendre l’autre joue » .

 

C’est crissement plus tough d’aimer comme du monde. Crissement plus tough que de savoir viser du gun.

Si cupidon avait un AK47 au lieu de ses petites criss de flèches, je suis sûre qu’il manquerait moins sa shot.

 

Et surtout, faut avoir une force morale incroyable pour répondre des becs soufflés à des baffes.

 

« Sois le plus mature des deux. »

 

Paris, hier, a été le plus mature des deux.

Paris, hier, a été le petit gars rejet qui s’est fait battre deux fois cette année au rack à bicycle, pis qui a pleuré les bobos sans fesser dans le tas.

 

Not afraid.

 

Bravo, Paris. T’es meilleure que moi, moi j’ai la chienne en criss. D’aimer comme du monde. D’aimer tout croche. D’aimer tout court.

 

Not afraid.

 

Et ce message-là est plus fort que les coups de canons. (Pas pour ceux qui se les mange dans la gueule vous me direz mais en tant que contemplateur occidental mettons.)

 

Not afraid.

 

T’es belle, Paris. Même avec ta tour à off, tu restes la plus lumineuse.

Mucho love.

 


cath_thomas01À propos de l’auteure :
Catherine Thomas. Tite-Jo connaisante notoire. Auteure drôle, paléontologue aguerrie et collectionneuse d’histoires. Elle n’aime pas le Nutella et le bacon alors oui, vous pouvez la mépriser. Mais méprisez-la pas trop parce qu’elle a aussi un match de 94% avec Yoda sur Lovecalculator.

 

D'autres beaux textes à lire aussi...