À chaque année, c’est la même chose: lorsque vient la période de la parade de la fierté gaie (je sais que ça ne s’appelle plus comme ça, mais je vais juste le préciser pour la clarté), on trouve des commentateurs pour dire: ”mais comment ça y’en a pas de la fierté hétéro, hein?”

Parce que je vois pas pourquoi des gens descendraient dans la rue pour célébrer la chance qu’ils ont de pouvoir coucher avec toi, Mononc Paul.

 

Mais je pense qu’il y a aussi une raison plus profonde, et c’est important qu’on en parle.

D’autant plus que cette année, en plus de l’éternelle question de la ”fierté hétéro”, s’est ajoutée, d’une façon qui donne froid dans le dos, la question de la ”fierté blanche”. Genre si les noirs font des défilés comme Black Lives Matter, comment ça c’est mal vu de faire un défilé de la fierté blanche?

 

Des défilés de la fierté blanche, il y en a déjà eu. C’est le Ku Klux Klan qui les organisait.

Je pensais que c’était clair qu’on s’était entendu que ça avait pas de bon sens, mais il semble que non.

 

La raison pour laquelle tu ne peux pas faire tes défilés, toi homme blanc hétérosexuel cisgenre, bref, toi qui possèdes tous ces qualificatifs qu’on pourrait résumer par beige (d’ailleurs, je fais partie de ce groupe moi aussi, je suis donc moi aussi plein de privilège et un peu ennuyant) c’est que tu fais partie du groupe dominant.

 

Imagine un instant. Quand des travailleurs sous-payés font une marche dans la rue pour réclamer le salaire minimum à 15$, personne n’est froissé.

On peut ne pas être d’accord avec leurs revendications, mais qu’un groupe qui se sent défavorisé, et qui, objectivement, l’est, qui descend dans la rue pour réclamer de meilleures conditions de vie, on se dit que c’est un peu à ça que ça sert les manifestations.

 

Imagine un instant qu’en réponse à ça, les riches du Québec descendaient dans la rue faire leur propre marche parce qu’eux aussi ils ont le droit d’être fiers d’être riches.

 

Genre t’aurais Pierre-Karl Péladeau pis Alexandre Taillefer qui défileraient dans la rue avec un maillot de bain rempli de billets de 1000$, ça blasterait des concertos de Beethoven à tue-tête, leurs chars allégoriques seraient des Rolls-Royce, pis ils shakeraient leurs gros chéquiers dans la face des policiers.

 

Ils pourraient aussi avoir des slogans genre: ”À qui la rue? À nous la rue! Non littéralement on a des intérêts dans des entreprises d’ingénieurs qui se font offrir de juteux contrats de plusieurs millions de dollars à chaque année pour refaire les rues. Et anyway, les budgets municipaux sont tellement faméliques, si on veut faire fermer le centre-ville pour faire des courses de char, on sort notre chéquier pis cré-moi n’importe quel maire va dire oui. À qui la rue?”

 

On trouverait ça arrogant que le crisse.

 

Ben c’est un peu ça quand tu proposes un défilé de la fierté hétéro ou de la fierté blanche. Tu fais partie du groupe qui a DÉJÀ gagné.

 

Tu ne descends pas dans la rue pour réclamer plus de droits: tu les as déjà. Tu descends dans la rue pour te vanter d’avoir gagné. Pis ça c’est pas ben nice.

 

On est privilégiés.

 

En étant hétéro, t’as 2 à 3 fois moins de chances de te suicider pendant ton secondaire. Dans le nord de Montréal, 40% des noirs se sont fait contrôler de façon ”aléatoire”. Les blancs? 5 à 6%.

 

Ça se peut que tu sois malheureux pareil. Va chercher de l’aide si c’est le cas, personne ne mérite d’être malheureux. Mais ta souffrance ne vient probablement pas de ton appartenance à ton groupe.

 

Les minorités, oui. C’est pour ça qu’eux ils ont des marches et pas nous.

 

Mais si tu tiens à aller à un défilé, va donc voir les leurs et les encourager. Que les différences finissent par s’estomper.

 

Et pour que peut-être, un jour, eux non plus n’aient plus besoin de défilés.

 


Pier_Luc95

À propos de l’auteur :
Pier-Luc n’a pas l’air de ce qu’il est vraiment. Il donne l’impression d’un gars jovial et calme. Il est toujours en criss et crissement angoissé. Les gens pensent qu’il est un garçon poli, aussi. Dans ses temps libres, il s’intéresse à la politique, à la lutte professionnelle et à Pokémon. Faut pas chercher à comprendre.

 

Photo originale par GoToVan.

D'autres beaux textes à lire aussi...