5906875015_8a334151dd_z

Il y en a qui font des pools de hockey, d’autres de soccer (eurk, franchement) et certains essaient même de prédire le dénouement de la soirée des Oscars.

Pour ma part, ce qui m’allume, ce sont les pools d’élection. Parce qu’on va se le dire, il n’y a pas grand-chose de plus excitant que 1 700 hommes et femmes qui se battent à grands coups d’attaques cheaps pendant 11 semaines pour avoir l’opportunité de se claquer un power trip de quatre ans à Ottawa.

En tout cas.

Tout ça pour dire que je vais vivre un drame personnel le 19 au soir.

JE TRAVAILLE. (C’est plate de même.)

Ça fait que, afin de vivre un peu par procuration, j’ai décidé de partager avec vous la recette secrète de mon pool à boire électoral.

Si vous aimez lever le coude, oublier pendant une soirée qui vous dirigera pour les quatre années à venir et peut-être même trouver Pierre Bruneau sexy, voici la démarche à suivre.

 

**IL VOUS FAUDRA**

– Assez d’amis pour constituer deux équipes

– Un mini-bar de dimension honnête (ou une caisse de tequila de piètre qualité)

– Un téléviseur, un ordinateur ou tout autre écran sur lequel il est possible de regarder la soirée électorale (au pire, vous irez chez les voisins)

– Un foie en bon état et un sens de la modération quand même correct (please, on veut pas d’accidents ici)

 

**TRAVAIL PRÉALABLE (à réaliser avant la soirée électorale)** 

Chaque équipe devra sélectionner un gagnant dans CHACUNE des 338 circonscriptions. Vous ne vous sentez pas d’attaque (bouh!), optez pour le gagnant des 78 circonscriptions québécoises.

(Pour vous faciliter la tâche, essayez les plateformes de projections suivantes : tooclosetocall.ca, threehundredeight.com ou celle de lactualite.com. Vous trouverez même des projections par circonscription. Après ça, venez pas dire que je ne vous aurai pas aidé.)

Chaque équipe devra prédire la couleur de cravate (et de tailleur/robe dans le cas de cette chère Elizabeth May) que porte chacun des chefs de parti.

Chaque équipe doit choisir le parti qui sera élu au pouvoir et le type de gouvernement (minoritaire/majoritaire).

Finalement, chaque équipe devra également choisir un mot à boire qui, chaque fois qu’il sera prononcé à la télévision, fera boire l’équipe adverse.

(Mots interdits : élection, député, candidat, circonscription, comté et les noms des partis. Eille, pensez-y même pas!)

 

**LES RÈGLES DE LA SOIRÉE ÉLECTORALE**

Votre pool est bien préparé? C’est le temps de le mettre au test (et de continuer avec d’autres prédictions). Ayez en main votre liste de sélections préalables et accrochez-vous.

1 – Surveillez les vainqueurs confirmés de chaque circonscription. À chaque mauvaise prédiction de la part de votre équipe, c’est une gorgée de bière.

2- Les chefs finissent par apparaître à l’écran? À chaque bonne prédiction de couleur de cravate/tailleur/robe, les membres de l’équipe adverse doivent boire un shooter.

3- On prononce à la télévision le mot à boire choisi par l’équipe adverse? Une gorgée de bière!

4- On annonce « si la tendance se maintient » et ce n’est pas ce que vous avez prédit? Un shooter!

Pour les joueurs avertis qui désirent accentuer le niveau de difficulté :

5- Un chef tombe (perd) dans sa circonscription? Un Irish Car Bomb pour tout le monde!

6- Chaque fois qu’un ancien chef de parti apparaît à l’écran, tout le monde boit un shooter.

7- Un bébé apparaît dans un rassemblement à l’écran? Un shooter! Un politicien embrasse ledit bébé? UN DEUXIÈME SHOOTER. On niaise pas avec ça, les moments attendrissants feat. la classe politique.

8- Les gagnants sont ceux qui se rappellent de la soirée. Ah pis, c’est pas vrai. Tout le monde gagne. Surtout si tu réussis à oublier l’espace d’une soirée les drôles de choix de certains de tes concitoyens.

 

Alors voilà. Mon devoir électoral est désormais accompli. À votre tour de prendre la relève (et d’aller voter aussi, come on)!

Sur ce, de joyeuses élections à tous et un bon Parlement!

 


raph0001À propos de l’auteur :
Journaliste dans la belle région de Québec, mais pas pour TVA, Raphaël est donc un illustre inconnu du grand public. Après de dures journées à appâter la nouvelle, il aime bien manger des aliments à base de gras et de sucre, écrire des chansons à propos de ses ex et prendre des photos de bâtisses. Sa couleur préférée est le vert, mais il trouve ça laid sur des murs. Son appartement est donc blanc. C’est plus épuré, tsé.

Photo : quinn.anya

D'autres beaux textes à lire aussi...