J’pense que mon bambou est en train de mourir. J’suis vraiment pas bon avec les plantes. Mais ça c’est ma plante qui m’a duré le plus longtemps. Y’a sept ans c’te bambou-là. C’est quand même pas pire. Mes violettes africaines m’ont duré juste trois ans elles. Pis la grosse plante de sous-sol pas tuable qui ressemble à un palmier avec des feuilles qui coupent comme des rasoirs ; cinq ans.

À chaque fois que j’arrose une plante je sais jamais quand arrêter. Comment on fait pour savoir? Moi ça finit toujours par couler par le bas du pot pis j’inonde toute. C’parce que j’veux être sûr que ma plante ait assez d’eau t’sais.

Le bambou on me l’avait acheté chez Zellers à Ste-Foy en 2006 quand j’avais emménagé dans mon premier appartement. C’était un peu pour me consoler parce qu’on avait peinturé ma nouvelle chambre avec une couleur vraiment laide. C’était genre… peau. Je sais pas pourquoi j’avais choisi cette couleur-là. En tout cas c’était crissement laitte.

(Fun fact : À la radio j’me rappelle que la toune qui passait en heavy rotation dans c’temps-là c’était Snakes on a Plane de Cobra Starship. Tu t’en rappelles-tu?)

Pendant sa première semaine d’existence, ce bambou-là s’est fait crisser en bas d’mon étagère une couple de fois par ma première chatte, feu La Duchesse. Là je parle de ma première première chatonne qu’on avait achetée à l’animalerie pour me consoler du fait que j’allais pus habiter avec ma famille. Mais à l’était morte d’un virus 3 jours plus tard.

Ma soeur m’avait offert une nouvelle chatte après ça pour me consoler qu’ma première chatte était morte. Je l’avais appelée La Duchesse aussi. Je l’sais qu’c’est pas respectueux pour la morte mais là j’étais en sacrament ; j’y avais pensé longtemps pour trouver c’te nom-là, « La Duchesse ». Ça m’faisait un peu chier qu’ça ait duré juste trois jours. En tout cas, bref, La Duchesse #2 est toujours en vie celle-là. Elle aussi à crissait mon bambou à terre. Ça répandait toutes les p’tites roches sur le plancher pis y fallait que j’les remette une par une dans le pot.

L’année suivante j’ai déménagé avec des nouveaux colocs, dont un qui était allergique aux chats. La Duchesse et moi avons dû nous séparer. Elle est partie vivre en Gaspésie avec mes parents.

Avoir su, je l’aurais baptisée Beyoncé ou Lil’ Kim juste pour voir comment y se seraient débrouillés avec ça.

En tout cas. Là cette année je déménage encore pis je vais habiter seul. La Duchesse va enfin pouvoir revenir avec moi. On va être réunis. Six ans plus tard. On va être tellement heureux. On va regarder des films pis manger des biscuits ensemble. On va s’aimer. Pis y’aura pus le maudit bambou pour qu’à le crisse à terre.

La photo est tirée de mon iPod. La qualité est à chier. Désolé.

D'autres beaux textes à lire aussi...