L’autre jour j’étais dans un cocktail de vedettes. Y’a trois niveaux de vedette dans’ vie:

Niveau 1 : Les vedettes internationales. Les vedettes dans les films à 7.99$ chez Jean-Coutu. Le monde que tu verras jamais de ta vie dans’ rue, genre, Meryl Streep pis Rihanna. Ces deux-là chill probablement pas ensemble, mais même séparées, tu les verras pas.

Niveau 2 : C’est du monde respecté, genre, Claude Legault, Céline Galipeau, Guylaine Tremblay, mais, que tu peux rencontrer chez Renaud Bray pis personne va capoter avec ça. Tu peux même aller leur parler si t’as pas d’orgueil.

Niveau 3 : C’est le monde que t’as déjà vu quelque part mais tu sais pas trop où. Genre, la fille qui jouait Maria Lopez dans Radio-Enfer. Tu les remarques, pis après tu les juges.

Au cocktail de mardi passé, c’était du monde de deuxième niveau. J’étais cachée derrière la montagne de fromage, à fixer Annie Pelletier. Pourquoi autant de maquillage Annie? Que fais-tu à un Gala d’humour? Que s’est-il passé avec l’émission La vie est un sport dangereux?

Au même moment, une vedette de deuxième niveau Bonus Plus est apparue. Bonus Plus, ça veut dire que la vedette est pas meilleure qu’une autre, mais que toi tu l’aimes vraiment. Devant moi, se trouvait nul autre que William de Mixmania 3. Personne l’a reconnu sauf moi.

Mixmania j’aime ça.

Ça fait partie de ma vie, c’est l’essence de mon âme. Moi, je suis de la génération Mixmania 1 : Julie St-Pierre la parfaite, Ariane aux mèches rouges qui braille, pis Caroline la brunette sexy mais pas au courant qu’elle est sexy. Toute ce beau monde-là + des jeans Parasuco + Gabrielle Destroismaisons comme mentor = LA MEILLEURE ÉMISSION AU MONDE.

J’aurais voulu y participer à treize ans. Fallait savoir chanter, danser, et être une personne dynamique. C’était pas vraiment fait pour moi. Genre, c’était fait pour tout le monde sauf moi.

Quand Mixmania 2 et 3 sont arrivés, je me suis dit «Ah, bonne idée, un nouveau Mixmania pour les plus jeunes, dommage que je sois trop vieille pour embarquer». Si y’a une chose que Vrak TV m’a apprise, c’est que t’es jamais trop vieux pour voir une gang de 14-17 ans performer aux Galeries de la Capitale.

Y’a trop de choses qui se passent. C’est trop divertissant :

-Lors des éliminations, les jeunes y braillent pis y disent des choses comme «Si je suis pas pris, je sais pas ce que je vais faire de ma vie».

-Y’a des cours de chant avec une prof qui regrette d’avoir choisi les plus beaux au lieu des plus talentueux.

-Des fois, y’ont des surprises, comme la visite de Marie-Mai ou de Joey Scarpellino qui viennent passer la journée avec eux, dans leur loft turquoise.

-Ils enregistrent leur album dans un des plus gros studios en Amérique du Nord. Les techniciens de son sont comme «WTF?!»

À la fin de l’aventure, y’a une tournée super rentable pour Vrak TV pis les meilleurs ont la chance de rester dans le star système Québécois en jouant dans 30 Vies ou en animant à Fan Club. C’est le cas de William. Que j’ai vu mardi. Je capotais. Je suis allée le voir pour lui dire que je l’aimais, mais, y avait l’impression de se faire niaiser solide. Pourtant c’est vrai, je les aime et je les admire les jeunes de Mixmania.

Même si les chorégraphies dans le vieux Montréal sont pas toujours tight:

En réalité, je trouve que cette chorégraphie est vraiment tight et excellente. La vidéo a 789 923 views pis c’est moi qui l’a regardée 789 923 fois.

Quand je suis déprimée, je pèse play, pis je me dis que Le monde est mon chez moi.

D'autres beaux textes à lire aussi...