J’avais pas prévu parler de ça ici mais là j’ai pas full le choix. Oui je suis aussi musicienne dans ma vie et cette semaine j’ai vécu une belle mini-victoire, le même soir où Amylie a lancé son disque Le Royaume. Je la connais pas beaucoup Amylie, l’ai vue une dizaine de fois peut-être. Pour une raison plus grande que moi je l’aime cette fille-là. Elle respire. Spiritualité, santé, confiance, bonté, beauté, une genre de naturelle. Bref après son lancement et ma mini-victoire, je l’ai croisée et on s’est parlé. Elle m’a dit quelque chose comme un truc de fille à fille, comme une confidence. J’étais pompette, je m’en souviens plus exactement. Mais ce qui m’a parlé, ce que j’en ai mijoté, c’est que la ville est femme présentement. Oui je le trouve aussi. Que la ville déborde de filles/femmes fortes et fières qui sucrent l’art et le salent aussi, qui parlent, qui vivent, qui pensent surtout, qui sont chicks et qui l’assument oui, des chicks zen de soleil qui croquent dans des pommes et dans du gâteau, et le plus beau c’est que la ville écoute. Pas juste la ville, la vie. Je dis la ville parce que c’est là où mes oreilles et mes yeux sont, mais je crois que c’est grand cette affaire-là. Les filles sont grandes, de plus en plus je crois, et il faut les regarder et les remercier.

Elles sont sorcières (Geneviève et Geneviève) elle sont crues (Lisa) elles sont mamans (Gabrielle et Amélie) elles sont bienveillantes (Sarah) elles sont libérées (Maude) elle sont ambitieuses (Josianne) elles sont d’affaires (Carolanne) elles sont PR (Valérie) elles sont sex (Elizabeth) elles sont tête en l’air (Mélanie).

Merci pour ça.

Et merci aussi à des filles comme NOUS SOMMES LES FILLES, qui les mettent en valeur.

P.S.: On a tellement chanté Vivante de France d’Amour, à la fin de la soirée-victoire, avec Amylie et Myëlle. J’aurais consciemment voulu faire parfait que j’y aurais même pas pensé.

Libre à toi astheure de nous dire c’est qui tes filles préférées.

D'autres beaux textes à lire aussi...