J’ai compilé ici les 10 pires choses au monde qui peuvent m’arriver. C’est comme un Best of des «First World Problems» version All-Stars. Y’a pas vraiment d’ordre. C’est juste les 10 pires choses de façon égale… Elles sont également pires. En tout cas. C’est toute des affaires qui m’font chier.

Quand tu tires sur le «mauvais» bout de lacet sur ton soulier
Ughh… Non mais tsé c’est tout le temps quand t’es pressé ou vraiment tanné de ta journée que tu tires sur le mauvais bout du lacet. Celui qui va faire un gros noeud pas défaisable. Je sais que j’pourrais tirer sur les deux bouts en même temps, mais la situation en question se produit toujours quand t’as justement les bras pleins de sacs pis de shit pis y te reste juste une main pis y faut qu’tu choisisses juste un bout de lacet. Pis là tu choisis le mauvais, pis là ça fait un noeud pis c’est vraiment long pour le défaire pis t’as vraiment envie de l’enlever ton osti d’soulier pis d’le tirer au bout d’tes bras. Fuck off.

Quand t’as le devant des jeans mouillé
Tsé quand y pleut à l’horizontale genre? Que ça sert même pas à rien d’avoir un parapluie, même un bon. Pis que là tes jeans sont mouillées juste en avant pis pas en arrière. Pis ça s’adonne que t’es en chemin pour t’en aller à’ job t’assoeir toute la sacrament d’journée avec ta motherfucking paire de jeans MOUILLÉE su’l dessus des cuisses. Esti d’tabarnak. J’pense que y’ont inventé l’expression «batshit crazy» juste pour que j’puisse expliquer comment j’me sens dans ma tête quand ça m’arrive.

(Mentions d’honneur: Quand t’as le derrière des jeans mouillé et Quand tes jeans sont mouillées au complet.)

Le repli de ton drap qui est in-repassable
Je sais pas si ça vous arrive ou si c’est juste moi qui s’occupe mal de mes draps, mais mon «repli» de drap (le beau bout là, celui que je place par dessus ma couette quand j’fais mon lit pour que ma chambre soit belle) est toute plissé genre… pis même si j’essaye de le repasser ça marche pas. Les plis sont PERMANENTS. J’peux pus endurer ça. Mon drap est fichu.

(Mention d’honneur: La portion de ma chemise toute plissée le long des boutons qui est in-repassable.)

La ceinture de char pliée et/ou qui bloque
Ben dans l’fond, la ceinture pliée c’est pas si pire. C’est facile à réparer. C’est juste que c’est pas endurable à r’garder. Mais quand la ceinture commence à bloquer… pis qu’t’essayes d’la débloquer en tirant d’sus mais qu’ça fait juste t’étrangler encore plus… tu l’sais qu’tu pourrais t’détacher pis r’commencer du début, mais tu t’es comme donné le défi dans ta tête de réussir à la débloquer sans t’détacher parce que t’es trop orgueilleux… ça par exemple… y’a matière à dev’nir fou.

Les écouteurs avec juste un côté qui marche
Tes bons écouteurs. Après 2 ans de loyaux services. Le côté droit lâche, mais de façon intermittente. Au début tu penses que tu vas pouvoir régler ça avec un élastique ou un morceau de tape, ou ben en pinçant un boutte du fil. Mais non. Ça finit par lâcher pareil. «CrrRrrr-CrrrrRRr» dans ton oreille. Pis là t’essayes de pincer le fil à une autre place. «CRrrRRrrrr-CrRrRrrrrrRRrr». Criss.

Trouver le bout d’un rouleau de tape en acrylique transparent mince que la personne qui l’a utilisé avant toi a pas prit soin de replier le bout sur lui-même pour qu’y soit facile à retrouver
Y’all know.

Licher une tache sur ton vêtement
Eurrhhh… C’est peut-être pas tout l’monde qui trouve ça dégueulasse, je sais pas? Mais moi ça m’donne des gros frissons quand j’ai à licher une goutte de ketchup tombée sur ma chemise mettons. Le contact de ma langue sur le coton… uueeuurrfhhh.

Quand ta couette de lit est pas bien placée dans sa housse
Asti. Tsé quand ta couette de lit est toute motonnée, toute tâssée dans un même coin, pis t’as des bouttes de housse qui sont VIDES. Ça m’fait capoter ben raide. J’peux pas m’endormir là d’dans. Ma nuit est gâchée. Oublie ça.

Le sac de céréales qui se déchire jusqu’en bas
Osti d’osti. Y’a pus rien à faire avec ça. Calisse donc toutes mes céréales à terre tant qu’à ça, tabarnak de sac cheap de marde.

Le bout petté de ta pochette de CD
Bon je sais que vous achetez sûrement pus ça vous autres, mais moi j’ai encore beaucoup d’plaisir à aller chez Archambault pis HMV pour m’acheter un CD. J’suis matérialiste. J’aime ça les objets. Pis quand y’a un bout de l’articulation de ma pochette de CD qui est pettée, ça m’met en beau maudit. Parce que y’a rien à faire avec ça après. C’est fichu tsé! Le CD tu peux pus l’ouvrir comme y faut après. C’est poche en criss. Pis non, j’veux pas genre prendre un morceau de pochette d’un vieux CD que j’écoute pus, genre la trame sonore de Godzilla, pour le remplacer. Parce que j’vas toujours le SAVOIR que c’est pas le BON morceau. La seule solution ça serait de racheter le CD, pis ça ça’rait pas d’bon sens. Asti qu’ça m’fâche.

J’va arrêter d’sacrer là. Bye.

_____________________________

– Samuel sur Twitter

 

D'autres beaux textes à lire aussi...