Il y a une époque où je reniais l’automne. Je disais même que je détestais encore plus l’automne que l’hiver, parce que l’automne ça voulait dire que l’hiver arrivait et vraiment il n’y avait plus d’espoir.

 

En fait, je détestais vraiment l’hiver, mais j’en voulais à toutes les saisons qui avaient quelque chose à voir avec, la sale conne.

 

Mais dans le revirement le plus intense depuis la victoire des Looney Tunes contre les méchants aliens dans Basket spatial, je dois avouer que c’est aujourd’hui ma saison préférée.

 

L’automne, c’est la saison des cahiers neufs. Je sais, c’est pas tout le monde qui aime l’école comme moi j’aimais l’école, mais même à ça, la première semaine c’était toujours cool.

 

Ça tentait pas plus aux profs qu’à toi de revenir à l’école, fait que la première semaine était ben, ben relax.

Ce que tu faisais surtout, c’est écouter Anne-Camille, la maudite riche qui te contait son voyage en famille à Disneyland Paris, pendant que toi t’étais genre: ”Heu, on a mis mon frère dans une poubelle pis on l’a fait rouler dans la cour en arrière du Dunkin.”

 

Chacun ses étés.

 

Mais c’était bien le retour à l’école. Tu retrouvais enfin tous tes amis.

Je sais pas c’est qui qui passait son été à jouer avec ses amis dehors, mais moi mes parents travaillaient tout l’été, fait qu’ils m’envoyaient au camp de jour à me faire asperger de crème solaire de la tête aux pieds, et aucun de mes amis n’allait au camp de jour. Parce qu’ils allaient à Disneyland Paris avec leurs parents.

 

Fait que quand l’école recommençait, j’étais vraiment, vraiment content.

 

Aujourd’hui je suis un adulte. Je n’ai plus d’école, et je n’ai plus d’amis non plus.

Mais c’est pas grave.

…non, non, vraiment je vais bien.

Je vais bien je vous dis.

 

Même si l’automne n’a plus la même signification, c’est ma saison préférée. Pas parce que je trouve les couleurs belles. Je suis pas une madame de 50 ans. Ce n’est pas non plus pour les pumpkin spice latté. Je ne suis pas une étudiante de comm.

 

Non, j’aime l’automne parce que l’automne c’est la petite routine confortable. J’aime l’automne parce que je suis une vieille personne.

 

L’été, c’est bien, c’est une période de pause, de festivals, d’événements spéciaux. Mais c’est aussi épuisant.

D’une part, parce que quand tu commences dans le monde du travail, la période des vacances, c’est la période des vacances pour le monde qui ont de l’ancienneté, c’est-à-dire tout le monde sauf toi.

Si y’a de quoi, tu travailles plus que d’habitude.

 

Mais aussi, l’été c’est une période épuisante pour quelqu’un qui a besoin d’un peu de routine dans sa vie.

 

L’automne, c’est le soulageant retour à la normale.

 

Les émissions reviennent à la télé. On va enfin savoir ce qui est arrivé à Magalie Lépine-Blondeau dans District 31. Il va y avoir de nouveaux épisodes de Barmaids (Alléluia!) Une nouvelle saison d’Occupation Double. (Ok, j’avoue que ça c’est pas top, mais bon, c’est pas une raison pour détester l’automne.)

 

Mais surtout, surtout, l’automne c’est la période où ta vie change.

L’été, tout est en pause. Mais à l’automne, tu recommences l’école, le travail. C’est là que les choses se passent.

 

C’est à l’automne que j’ai déménagé pour la première fois hors de ma ville. C’est à l’automne où j’ai rencontré mes meilleurs amis. C’est à l’automne que j’ai rencontré ma blonde.

 

On associe l’automne à la mort, mais c’est faux. L’automne, c’est la saison des renouveaux.

 


Pier_Luc95

À propos de l’auteur :
Pier-Luc n’a pas l’air de ce qu’il est vraiment. Il donne l’impression d’un gars jovial et calme. Il est toujours en criss et crissement angoissé. Les gens pensent qu’il est un garçon poli, aussi. Dans ses temps libres, il s’intéresse à la politique, à la lutte professionnelle et à Pokémon. Faut pas chercher à comprendre.

 

D'autres beaux textes à lire aussi...