gateau03

Une fois quand on était des enfants, moi pis Marc-Olivier on avait loué la cassette de NHL 96 au Super-Nin. On pouvait créer nos propres joueurs. Le premier qu’on avait fait, on avait décidé d’lui donner le pire chandail avec les pires couleurs, les pires stats pis le pire nom. C’était probablement genre « Crotte ».

Y fallait aussi lui choisir un numéro. J’me rappelle y avoir pensé un bon moment. On voulait trouver le pire numéro. Le numéro le plus fade, le plus no-name. Finalement j’avais suggéré 23. Pis on s’était dit « Haha ouais, vraiment poche ce numéro-là! » Pareil comme si Michael Jordan avait jamais existé.

Aujourd’hui si j’avais à recommencer, Crotte porterait le numéro 26.

Parce que 26, laissez-moi vous dire, c’est un chiffre bof, et surtout, un âge bof. Un âge qui signifie pas grand-chose.

De 0 à 12 t’es un enfant. C’est chill.
À 13 ans tu peux aller voir les films 13 ans et plus. Fuck yes.
À 14-15 ans t’es un adolescent. Tu peux faire du skate au dépanneur.
À 16-17 ans tu peux conduire pis t’acheter ton premier char.
À 18 ans t’es majeur. Tu peux aller au bar.
De 19 à 24 ans tu vas à l’université. T’es un « jeune ». Tu fais des partys.
À 25 ans c’est comme une borne de vie. Tout l’monde sait ça. « Venez fêter mon QUART de siècle avec moi chez Sushi MizaKi! :D » Y’a des attentes. Tu veux faire des choses épiques.

Mais à 26 ans, y’a rien de spécial. C’est la première année où tu peux rien organiser pantoute pour ta fête pis tout le monde va s’en sacrer. Y’a aucune borne à souligner.

T’es pus vraiment un jeune. Les jeunes maintenant, c’est ceux qui pour toi auront toujours 10 ans dans ta tête. Les p’tits frères de tes amis que tu croisais au dépanneur en faisant du skate. Ceux qui sont maintenant tous, et sans aucune exception, FUCKING MUSCLÉS. WHAT THE FUCK.

Donc t’es pus un jeune, mais t’es pas encore un vrai adulte non plus. T’es comme un pré-adulte. T’es comme dans le programme accueil et intégration du Cégep de la vie adulte. Personne a d’attente envers toi. T’as encore un peu l’droit de pas trop savoir où tu t’en vas.

Mais rendu à 27 ans, là par exemple, t’es supposé devenir un adulte. Un vrai. On arrête le niaisage. T’as amplement eu le temps de finir tes études pis d’te trouver un emploi stable dans ton domaine.

T’es un « Twenny-seven ». Ça, c’est un concept qu’on avait élaboré quand on était encore des « jeunes » pis qu’on voulait se moquer du comportement adulte-précoce de nos amis. On trouvait que 27 ans, c’était l’âge qui représentait le mieux le mode de vie du jeune adulte dont les parents sont fiers. Le jeune adulte qui est sur la bonne track.

Voici les bases à couvrir pour être un Twenny-seven :

  • T’es en couple. T’es casé.
  • Y’a une aura de mariage et d’engrossage autour de ton couple.
  • Ta belle-famille est omniprésente dans ta vie.
  • T’as un condo.
  • T’as un ensemble laveuse-sécheuse de qualité.
  • T’as un char de l’année.
  • Tu fais des activités à 6 ou à 8 avec d’autres couples de Twenny-seven, et vous rentrez à 22h.
  • Quand un autre couple de Twenny-seven vendent leur condo, tu partages leur annonce Kijiji sur Facebook avec la mention « Pour des amis! »
  • Le lendemain du jour de ta fête, tu publies immanquablement ce message témoignant d’une profonde gratitude: « Merci à tous pour les voeux, c’est très apprécié! »

Grosso modo: T’as ton shit together pis t’es pas mal prévisible sur les médias sociaux.

Mais quand t’arrives à 27 ans pour de vrai, t’as légalement le droit d’être un Twenny-seven. C’est ça l’affaire. On peut pus se moquer de toi. C’est toi qui peut avoir pitié de moi. Parce que moi, je ne rencontre aucun de vos pré-requis. Je ne suis pas prêt pour le big 27.

Cette année j’aurai 27 ans. L’âge que je redoute le plus. Mais au moins c’est pas le plus plate. Le plus plate ça reste 26.

Photo : Aih

D'autres beaux textes à lire aussi...