Cover02

« Avis de non-renouvellement de bail » que la feuille dit.

Ça fait deux semaines qu’elle traîne sur ma table de salon, juste à côté de la poudre à pop-corn aux ailes de poulet pis d’un vieux livre sur la contraception, beaucoup trop drôle pour ne pas le présenter à toute la visite qui passe chez nous.

Ça fait deux semaines que je la fixe, malgré le fait qu’il faudrait bien que je la signe et que je la refile au proprio, question de ne pas me ramasser avec un chez-nous que je ne peux plus me permettre. Ou que je sois juste forcé à vendre un de mes reins. Je les aime mes reins.

Pour faire une histoire courte, mon brave coloc part étudier à l’étranger et un quatre et demi en pleine haute-ville mondaine (le Plateau de Québec, diront les plus audacieux), ça reste pas mal cher pour un pauvre journaliste un peu trop porté sur les gogosses inutiles. Tsé le livre sur la contraception ? Ben, c’est ça.

Fa’que, comme toute personne qui aime son morceau d’immeuble (et qui est beaucoup trop lâche pour déménager une deuxième fois en deux ans), j’ai cherché les options potentielles. Pis entre mes conclusions pis la carrière actuelle du cast original de Watatatow, je sais pas trop ce qui est le plus décevant.

Remplacer Marc (ledit coloc) par un autre ? J’aimerais bien (désolé Marc), mais on dirait que les amis se sont passé le mot pour rester sédentaires cette année. Moi qui croyais pouvoir être persuasif, me voilà bredouille (et que dire de mes espoirs de participer au Tricheur pis de mindfucker tout le monde avec une performance incroyable. Esti). Trouver un coloc sur les interwebs ? Ben oui, pis me ramasser avec un ex-membre de Mixmania qui fume du crystal meth ? Ça me tente ça, d’abord.

Somme toute, au final, vous comprendrez que je me dois de remettre mon sort entre les mains du Dieu tout-puissant des petites annonces classées, fin pourvoyeur de loyers cheaps. Et bien que je sois rapide sur le Kijiji à mes heures, je dois dire que l’exercice global de la recherche d’un nouvel appartement m’angoisse. C’est pas facile choisir un nouveau logis. Ça n’a pas l’air de ça, mais ça prend beaucoup plus qu’une connexion internet pour s’assurer de ne pas habiter une boîte de sécheuse pour la prochaine année.

Parce que voyez-vous, choisir un appart’, c’est un peu comme essayer de frencher une fille à la fin d’une date en allant la reconduire chez elle. Tout est une question de timing. Tsé, le fameux moment où est-ce que tu fixes ta prétendante dans les yeux sur le seuil de sa porte. Si tu fais un move trop tôt, ça va être weird. Si tu fais un move trop tard, elle risque juste de t’envoyer chier pis de brûler son iPhone dans ta face pour être certaine que tu la rappelles pas.

MAIS, si tu t’élances juste au bon moment, ça devient un festival de langues et de succès. Même chose pour la sélection d’un appartement. Si tu choisis trop tôt ou trop tard, tu vas être prêt à prendre n’importe quel sous-sol de club vidéo. Il faut que tu aies le sens du Moment avec un grand M, et c’est justement ça qui est angoissant.

Le pire dans tout ça, c’est qu’avant de trouver un appartement, tu dois le chercher. Une entreprise périlleuse m’a vous dire. Et c’est pas tant à cause de la faible variété ou du fait que le propriétaire s’appelle Jean-Cule sur l’annonce pis que t’es pas sûr si c’est un gag ou pas.

Le vrai problème, c’est les photos. Les maudites photos. Parce que, qui dit mauvaise photo, dit tri pas facile à faire. Et là, ça vient tout fucker la préparation de ton moment avec un grand M.

Vous essaierez de juger si un logis est habitable ou pas avec comme seul indice le close-up d’un gros chat beige assis dans ce qui semble être une chambre à coucher. Assez complexe merci.

Des exemples ? En voilà six, dramatisés juste pour vous.

——–

1. La Musique Plus

MusiquePlus02

De l’attitude ou un statement du genre « je m’en câlisse » de la part du propriétaire, c’est dur à dire.

2. La « j’ai pas fait ma vaisselle depuis trois semaines »

Vaisselle02

C’est bien beau de vouloir montrer que le comptoir est grand pis que tu serais capable d’aligner huit machines à espresso dessus, mais c’est pas nécessaire de le faire avec une armée de chaudrons tachés au Kraft Dinner.

3. L’artistique

Artistique02

Cool, tu sais te servir d’une lentille, maintenant montre-moi l’appartement.

4. La nerveuse

Flou02

Réussir à avoir un flou de mouvement avec des sujets qui ne bougent pas, en l’occurrence un set de salon, c’est toujours un beau défi. Bravo.

5. La selfie

Selfie02

Il doit bien y avoir une couple de propriétaires qui font par exprès, je peux pas croire. C’est à ‘mode ces photos-là, que voulez-vous.

6. La panoramique

Pano02

Parce que même si la technologie le permet, c’est pas toujours ben ben représentatif d’avoir les quatre murs d’un salon mis côte à côte. Juste comme ça on dirait que je peux rentrer 70 jeunes choristes chrétiens entre ma télé et mon sofa. Et pourtant. Et pourtant. *soupir*

D'autres beaux textes à lire aussi...