www.babyphotos.co.in

J’ai eu à faire un peu de babysitting dernièrement. Ben, pas j’ai eu mais j’ai fait, bref, c’est par choix, c’est pour une amie qui a deux trésors extraordinaires et j’avais vraiment le goût. Finalement c’est au-delà de mes prédictions, je pense que je suis tombée sur les meilleures sources de petites trouvailles/surprises philosophiques/poétiques ever en les personnes de L. deux ans et demi et de M. quatre ans et demi. J’ai pas pu m’empêcher une collection de phrases, même si je suis loin d’avoir la prétention de faire aussi drôle que mon ami Manuel Gasse, qui a ses trois lous à lui (et j’espère qu’il me pardonnera le lien, mais c’est qu’il faut vraiment qu’on l’encourage à faire quelque chose avec ça).

Bref voici:

(À la plage, M. quatre ans.)

– Stéphanie, tu sais pourquoi on doit faire entrer la rivière dans le château en sable?
– Non pourquoi?
– Pour que la rivière soit bonne.

(Six mois plus tard, toujours M. quatre ans et demi.)

– Stéphanie, tu sais pourquoi on doit enlever les décorations du sapin de Noël?
– Non pourquoi?
– Pour que le sapin soit bon.

(Plus tard, devant son aquarium, M. et moi)

– Tes poissons ils ont des noms?
– Oui oui! (visiblement ils en ont pas encore)
– C’est quoi leurs noms?
– Le gros c’est Plante, le petit ici c’est Titi, celui-là au fond c’est Poisson.
– Pis lui? (en pointant le poisson qui fait du surplace face à la vitre l’air vraiment innocent)
– Lui il en a pas de nom.
– Pourquoi?
– Parce que lui il nage longtemps.

(Et là j’arrive pas à décider si je préfère quand c’est lui qui m’explique les choses ou quand c’est moi qui dois expliquer les choses, genre)

– Stéphanie, pourquoi ils sont trois petits garçons?
– Je sais pas, peut-être qu’ils sont frères?
– Pourquoi ils sont frères?
– …parce que leur maman et leur papa les ont eus…?
– Pourquoi ils les ont eus?
– Parce qu’ils voulaient des enfants…?
– Pourquoi ils voulaient des enfants?
– Parce que (ne te décourage pas) ils aiment les enfants?
– Pourquoi ils aiment les enfants?
– Parce que (ne te décourage surtout pas) c’est beau les enfants?
– Pourquoi c’est beau les enfants?
– ……………..
(Thank God au moins j’ai échappé à l’explication du mystère de la vie pour aujourd’hui, toujours les pourquoi, pas encore les comment. Thank God.)

(Un jour, après vingt ans de non-exercice, je change (j’essaie de changer) la couche de L. deux ans et demi)

– Excuse-moi tellement L. je suis vraiment trop poche pour changer ta couche.
– Non t’es bonne!
– Non mais j’arrive pas à comprendre comment on met ça, c’est tu de même?
– Oui, c’est de même!
(Merci L., merci vraiment)
(Après ça je me rends compte qu’y a du caca sur ses vêtements, mes vêtements, mes mains et le plancher. Une heure plus tard ça sent toujours le caca, mais comment trouver d’où ça vient?)

(M., devant le chevalet à peinture)

– Stéphanie, peux-tu peinturer un caca steplait?
– Ben ça dépend, un caca… quel genre de caca? Tu sais un caca ça peut avoir plusieurs formes…
– Ben dessine un caca triangle, ok?

(Et mon préféré, venant de M.)

– Le soleil se lève pour empêcher la nuit de cacher le matin.

 

J’en aurai sûrement d’autres bientôt. En attendant les enfants c’est tellement étonnant-intense-fascinant et surtout FATIGUANT qu’en ce matin post-babysitting, au lendemain de m’être couchée à NEUF HEURES, je serrerais n’importe quelle maman dans mes bras en pleurnichant un peu comme une fille pas forte forte. Et OUI j’ai ratissé les sites de photos d’enfants quétaines, OK?!??

D'autres beaux textes à lire aussi...