78tybign

Apple vient tout juste de présenter son nouveau iPhone 6s. En gros c’est pas mal la même affaire, avec une meilleure caméra. Je suis quand même déçu, moi qui croyais avoir l’option de changer la voix de Siri pour celle de Maripier Morin…

Bref tout ça m’a donné envie de dépoussiérer mon pedigree d’appareils téléphoniques que j’ai eu dans ma vie. De la ligne résidentielle au réseau LTE.

Y’en a qui vont faire une liste des partenaires qu’ils ont eu dans leur vie ou des endroits dans le monde qu’ils ont visité mais étant donné que j’ai pas de vie sexuelle et que j’ai peur de l’avion, ça va être ça.

Je les nommerai pas tous, mais je vais vous faire part des plus marquants, l’évolution est frappante.

 

Téléphone à roulette dans la maison familiale

Dis-toi que quand toi tu stresses juste à te demander quel émoticône envoyer à ta nouvelle flamme entre «le bonhomme sourire avec les joues rouges» ou «le singe qui se cache les yeux avec ses mains», c’est rien comparativement à déranger un foyer familial au complet.

Appeler live chez la fille pour bégayer une invitation douteuse au bar laitier du coin et ce avec un pourcentage élevé de chances de tomber sur son père, quand même un pas pire challenge.

«RACCROCHE!!! JE L’AI PRIS DANS MA CHAMBRE!!!»

«Ah ok, bonne soirée!»

«PAPA! RACCROOOOOOOCHE!!!»

«Ok! Ok!»

Unknown

 

Téléphone sans fil dans la maison familiale

Même affaire que l’autre plus haut, mais j’ai pu faire mon frais devant les voisins en 1991 en répondant sur le deck de ma piscine hors-terre.

«Me semble que ça griche?!»

«Ouin…. j’suis dehors.»

Unknown

 

Paget

On devait être en 1997 quand je me suis levé un matin en me disant, ça y est, ça me prend un paget. J’étais rendu pompier volontaire ou chirurgien cardiaque me direz-vous? Non, je lavais de la vaisselle chez St-Hubert.

Pis pour me la jouer important, je précisais en remettant mon numéro que si c’était urgent, il pouvait rajouter *911 à leur numéro de rappel.

Quel genre d’urgence pouvait tant nécessiter la présence d’un jeune ado en bicycle à pédales aucunement scolarisé?

Pas sûr que le terme « urgence » s’appliquait vraiment.

0010_LS550

Nokia 6185

Un énorme Nokia qui serait aujourd’hui considéré comme une arme illégale dans une manifestation. Y’était énorme et si lourd mais je l’aimais d’amour.

De couleur verte, au soleil y sortait bourgogne, le même effet que sur la Nissan Skyline de Ludacris dans 2 Fast 2 Furious.

En plus, il était protégé avec un super bel étui en cuir, un petit cell dodu enrobé dans du cuir noir. À chaque fois, j’avais le feeling de parler dans un mini Éric Lapointe.

31Tm7NmMJJL

Siemens SL45 (j’en ai juste rêvé)

On était en 2001 et je me rappelle encore très bien de la publicité annonçant le premier téléphone avec lecteur MP3 intégré. Le Siemens SL45, oui Siemens, la marque qui fabrique des breakers électriques.

699$ sans contrat pour un gros 32 Mo d’espace de stockage pour ta musique. Oui c’est écrit Mo, pas Go. Mettons que le terme MUSIQUE aurait pu être remplacé par CHANSON pas de S.

siemens_sl45_mp3

 

Blackberry Curve 8300

Pour la première fois de ma vie, j’avais l’impression que je brassais des grosses affaires et ce, même si je brassais fuck all.

Quand je sortais mon Blackberry, je trouvais que ça faisait sérieux, que ça faisait business. Sans mentionner le fait que j’avais toujours le goût de porter un veston pour aucune raison.

281626-blackberry-curve

iPhone 4

Tout le monde capotait avec le niveau pis la boussole intégrée, même si jamais personne s’en servait.

Pour ma part, je dois avoir perdu environ 15 heures de ma vie à faire semblant d’allumer des clopes avec l’application qui faisait un faux Zippo.

1163Apple_iPhone_4_8GB_599106_i0

 

Après ça ben, c’est la suite logique des choses, des appareils de plus en plus puissants, sur des réseaux de plus en plus rapides. J’entrerai pas dans le fameux discours du fait qu’on est trop dépendants à nos cellulaires, parce que personnellement je vois plus de cotés positifs que de négatifs.

Même si 50% des fois que j’utilise mon téléphone, c’est pour la flashlight.

 

Mention spéciale à mon père qui a un cellulaire à la carte avec un solde de minutes à zéro depuis 2009 et qui n’a pas encore l’option de la deuxième ligne chez eux.

«Si ça sonne occupé pis c’est important, y rappelleront.»

Bon point papa. Bon point.

 


julien01À propos de l’auteur :
Pratiquant le défoulement littéraire depuis déjà plusieurs années, Julien aime bien analyser et comparer sa situation avec le monde extérieur pour réaliser que finalement, c’est si pire. Il en est venu à accepter le fait qu’il ne sera jamais heureux. Depuis sa tendre enfance, le film Les aventuriers du timbre perdu lui sert de guide de vie, les déceptions ne feront donc que continuer à s’abattre sur lui. Avec le temps, il a appris à faire la paix avec les gens qui ont un tatouage tribal.

D'autres beaux textes à lire aussi...