doudou01

T’sais les matins « Oh non, j’ai pas dit ça… ». On sait tous de quels matins je parle.

Quand tu calcules la chronologie de ta soirée de la veille en fonction des mauvais choix de shooters que t’as faits. Quand tu repenses à ton prospect de la soirée pis que t’es capable d’établir avec précision que c’est après le shooter de Jameson que t’as arrêté de faire la différence entre « entreprenante » pis « plaie ».

Ben moi, ces matins-là, j’les passe pas à regretter d’avoir envoyé des textos un peu trop cochons pour la ligue, ou à me demander qu’est-ce qui m’a pris de vouloir montrer mes boules au barman sous prétexte que c’est pleine lune. J’les passe à me dire : « ah ben calice, j’ai encore passé une heure à faire un exposé oral sur mon père, à une pauvre âme qui s’en contre-crissait fort probablement ».

Parce qu’à la seconde où je suis un peu cocktail, il me prend l’irrépressible envie de convaincre l’univers au grand complet que mon père, c’est le meilleur.

Après des années d’introspection à me demander d’où me venait ce besoin de me valoriser en vantant mon géniteur, j’en suis venue à la conclusion que c’est tout simplement parce que je suis fière. Fière parce que mon père est carrément meilleur que tous les autres.

Fait que pour régler ça une fois pour toutes, j’vous ai concocté un top ten des caractéristiques qui font que Doudou est le meilleur humain de tous.

– – – – –

UN. Aventurier – Célèbre pêcheur natif de Carleton-sur-Mer, meilleur réparateur de filets de toute sa génération, Doudou aime être au cœur de l’action. Ses amis les bateaux peuvent toujours compter sur lui s’ils sont en péril, ce qui donne lieu à des appels téléphoniques brefs et enthousiastes tels que : «Oui ma fille, chus dans un bateau qui coule, j’te rappelle ».

DEUX. Généreux – Malgré sa modeste situation, Doudou est un homme qui donnerait sa chemise à Mom Boucher. Sa devise de vie est : «quand y’en aura pus, y’en aura pus». C’est pourquoi inévitablement, chaque Noël, mon père beurre épais de cadeaux en d’sous du sapin. Le seul problème, c’est qu’à chaque année, il m’achète un coffre à outils en oubliant qu’il m’en a déjà offert six.

TROIS. Ponctuel – L’expérience m’a appris que si Doudou est sensé te faire un lift pis qu’il est pas là 15 minutes d’avance, tu ferais mieux de commencer à marcher fille, il t’a oubliée.

QUATRE. Ouvert d’esprit – Pour Doudou, tous les êtres vivants sont égaux (et interchangeables). C’est pourquoi il confond souvent les noms de ses enfants avec ceux de ses animaux, ce qui peut causer des quiproquos tels que : « Faut que j’aille donner du foin à Myriam ».

CINQ. Sage – Mon père est un maître de la logique et des relations de cause à effet. Par exemple, pour que mon frère Simon arrête de manger du sable, Doudou a décidé de le nourrir à grandes cuillerées de sable. Habile tactique : après avoir chié mou pendant deux jours, le petit Simon a effectivement arrêté de manger du sable.

SIX. Sensible – Sous ses extérieurs de brute se cache un cœur tendre. Mouton noir de la famille Deslauriers, mon père, lorsqu’il voit un chevreuil, ne court pas chercher son douze en prévision des potentiels steaks que l’animal pourrait lui fournir. Il s’arrête, un sourire béat au visage, la larme à l’œil, et dit quelque chose du genre : « hey ça, ça fait ma journée ».

SEPT. Débrouillard – Si quelque chose se brise, peu importe quoi (armoire, porte de camionnette, lecteur DVD, scie mécanique), Doudou trouvera toujours un moyen de le réparer avec du fil à pêche orange.

HUIT. Humble – « Là où y’a de l’orgueil, y’a pas de plaisir ». Telle est la vision de Doudou. Faire l’épicerie en pantoufles parce que c’est plus confortable, s’acheter des jeans au Rossy parce que « de toute façon y tofferont pas longtemps sur les pontons », mettre son parfum de hareng boucané pour aller à ‘messe, etc.

NEUF. Tough – Doudou se sert de ses paumes pour vérifier la température des ronds de poêle, de ses doigts pour évaluer l’efficacité des lames de tondeuse à gazon, de ses cuisses pour faire sûr que sa scie mécanique est opérationnelle, de ses avant-bras pour jauger le tranchant des couteaux à filet, de son estomac pour mesurer la toxicité de l’eau de puits contaminée de cadavres d’écureuils.

DIX. Beau – Pour vrai, check la photo…

D'autres beaux textes à lire aussi...