Certains, surtout certaines, ont peut-être lu mon texte sur la pilule contraceptive. J’en reparle, parce que vous êtes plusieurs (mais vraiment plusieurs) à m’avoir écrit pour compatir ou me conseiller des trucs, et en tout cas, ce que j’ai compris, c’est que j’étais pas toute seule à être allergique à la contraception dans mon corps. Je pense que je suis pas toute seule non plus à avoir pensé, dans un moment très noir (mais pas trop longtemps), que j’étais une femme sexuellement inutile, inapte pour la société actuelle, parce que tout le monde aime ça faire l’amour mais personne aime ça les condoms, pis pas grand monde accepterait de porter ça toute sa vie, pis j’allais finir par me faire flusher parce que je suis pas vraiment assez belle pour faire pardonner ça.

J’ai été choquée noir contre les garçons pendant un bout, parce que je les ai trouvés égoïstes de pas vouloir avoir une mitaine sur le zouiz à tout jamais, mais je me suis finalement calmée pis j’ai pensé que moi non plus, ça me tentait pas trop trop, pis qu’y fallait que je parte à la recherche d’une solution.

J’en ai trouvé une. Vieille comme le monde, inscrite sûrement dans l’inconscient collectif depuis nos arrière-arrière-grands-mères, mais qu’on a effacée de nos traditions parce qu’on a un jour pensé que c’était ben mieux de manger des pilules qui changent notre personnalité, notre corps pis qui nous coupe la libido jour après jour. Va savoir.

Chère fille, chère femme. Ton corps te parle. T’as juste à apprendre à l’écouter. Pour ce faire, tu as besoin d’un thermomètre basal à vingt dollars chez ta pharmacie préférée, d’un peu de jugeote, de rigueur pis d’une application iPhone (Kindara), accessoirement. C’est fou han? (Y’a aussi le Lady Cump et le Pearly qui sont plus précis et plus technologiques, mais aussi beaucoup plus chers, mais ça vaut la peine si on compare à n’importe quel autre contraceptif). Ta température change quand tu ovules, ta libido aussi, et tant d’autres choses que tu vas découvrir.

Pour ça, tu vas devoir prendre ta température au réveil, avant de sortir du lit, à chaque jour de ta vie. Ça prend une minute à faire bip bip, ton chum va chialer, des fois ça va pas te tenter mais c’est pas grave, tu vas tenir parce que tu vas te sentir infiniment libre et toi-même. Tu apprendras à observer ton corps, à le comprendre et à l’apprivoiser naturellement et de façon économique et écologique.

Surtout, tu vas juste avoir besoin de condoms deux semaines sur quatre dans ton mois.

Je veux pas entrer dans le scientifique et le technique, parce que pour ça, y’a des formations, des livres et des sites web qui existent, qui sont donnés et écrits par des professionnels et je n’en suis pas une. Mais tu peux faire quelques recherches sérieuses et ça te suffira à comprendre la méthode comme il faut. Je l’utilise depuis trois mois et ma courbe de température est parfaitement claire, j’arrive à prévoir mes règles au jour près ou presque et à comprendre mes crampes, pincements, appétits, libidos, sautes d’humeur, en les associant avec des moments clés dans mon cycle.

C’est la paix, pour vrai. C’est la révolution des femmes qui prennent possession de leur corps et de leur sexualité.

photo (3)

 


StefB_95À propos de l’auteure :
On l’appelle “la moitié des soeurs Boulay” mais elle est aussi une personne entière. Sa carrière a débuté à dix ans dans un C.B. de pickup à chanter “My Heart Will Go On” pour des truckers qui voulaient pas l’entendre. Sinon, elle écrivait pour personne des histoires de mermaids en se faisant brailler elle-même. Elle perd toujours aux jeux: de cartes, de sports, de société et tente encore d’apprendre à avoir le dessus sur son utérus en lisant des livres tels que Conversations avec Dieu, Les clés du lâcher prise et le Elle Québec.

D'autres beaux textes à lire aussi...