lemeac_frodnesor

Dans le blog, on a une section «Cafétéria» mais personne ne publie jamais dedans. On publie surtout dans la section «Journal intime» parce qu’on est des jeunes dans la vingtaine centrés sur nous-mêmes qui avons grandi sous l’influence d’Avril Lavigne.

Aujourd’hui, cela dit, je vous parle de mon top 5 de mes restaurants préférés à Montréal. J’ai un attachement particulier pour chacun d’entre eux.

Here I come Guide Resto Voir.

 

#5 Ice House

Un resto ouvert l’hiver mais que je conseille surtout l’été. Y’a environ 5 places assises dans l’établissement qui est en fait une petite maison Fisher-Price. C’est de la bouffe Tex-Mex, la limonade au bourbon me donne envie de montrer mes épaules, c’est pas peu dire. Y’a aussi les meilleurs Jalapeno Poppers maison du monde.

Pu jamais la Cage aux Sports.

C’est où :

51 rue Roy Est, à côté de chez Avanti Cinévidéo, ma boîte de production/gérance. T’as des chances de croiser mon gérant, mais tu sauras pas que c’est lui et ta journée va juste, continuer.

Combien ça coûte :

Environ 30$-40$ la personne. Pour vrai, c’est cher pour des tacos pis du poulet frit, mais c’est tellement bon que tu y retournes maudite marde.

Ambiance :

La terrasse est vraiment cool l’été, c’est relax, ça fait beach, le genre d’endroit qui te donne le goût de déménager en Australie même si ça goûte le Texas. Les serveuses sont habillées comme dans des shop de surf, souliers VANS, jeans troués, camisoles jaune moutarde avec des cheveux blonds-blancs pis des bijoux Uranium. On dirait qu’elles se calicent de ta face mais c’est juste pour le fun. Bin, je pense.

 

#4 Qing Hua Dumpling

Les meilleurs dumplings en ville, surtout ceux à l’agneau et aux poireaux. Moi je suis nulle avec les baguettes et les gens me jugent, surtout quand je fais couler le jus du dumpling partout sur mon menton en me brûlant. Cela dit, ça reste un pur délice, surtout grâce aux petits piments forts marinés qui traînent sur les tables depuis 1994.

C’est où :

1676 avenue Lincoln, à côté du métro Guy-Concordia.

Combien ça coûte :

Entre 15$-20$ la personne.

Ambiance :

Les serveurs ne parlent ni anglais, ni français, ni aucune langue. Les serveurs c’est Mowgli dans le Livre de la jungle.

Un moment donné, cet été, j’étais vraiment stressée et je m’étais mise à pleurer dans le resto pour aucune criss de raison. La serveuse m’avait dit «Chuc May man i».

 

#3 La Caverne 

C’est un resto russe, vaut mieux y aller l’hiver ou une journée que t’as eu froid et que tes bas sont mouillés. Y’a des perogies, de la saucisse, des perogies à la saucisse, de la choucroute et de la vodka. Y’a autant de clichés que de choses délicieuses sur le menu.

C’est où :

5184 Côte-des-neiges, faut descendre des escaliers et au début t’as peur de mourir mais c’est juste une impression.

Combien ça coûte :

Environ 15$ la personne, sauf que si tu like leur page Facebook, t’as un shot de vodka et un plat de red caviar pour seulement 9.80$. Pourquoi le red caviar? Pourquoi 9.80$? Pose pas de questions et toute va bin aller (la devise de la Russie).

Ambiance :

C’est dans une cave, y’a des ours empaillés partout, les murs sont fait de fausses roches décorées de photos des propriétaires avec des vedettes allant de Andrei Kostitsyn à Malajube en passant par Laurent Paquin. Y’a même une photo d’Alex Kovalev CLAIREMENT prise à son insu, il est au cinéma avec son enfant.

La dernière fois que j’y suis allée, on a manqué d’électricité et on a dû manger notre soupe aux choux à la chandelle pendant que le chansonnier russe déprimé fredonnait des airs de son pays. J’ai vécu la guerre froide.

 

#2 Leméac

Un bistro français avec une nice terrasse chauffée l’hiver. C’est là que je vais avec des amoureux. Sois averti, si je t’invite, c’est que j’ai secrètement l’ambition de porter tes enfants pis qu’on s’achète une maison en brique dans Outremont vu que tu vas être le père parfait et qu’à Pâques, ça va te faire plaisir de décorer les œufs avec les petits, même si ça donne mal à la tête de souffler dans l’œuf pour faire sortir le visqueux, tout ça, pour un bricolage qui sent le pourri après deux jours.

C’est où :

1045 avenue Laurier Ouest, à côté des petites boutiques genre «Les folies de Nathalie» ou «Bric-à-Brac de soleil» pas siiiii nice mais tellement chères que tu te dis «Coudonc, y font comment pour vivre ces petites boutiques là?» Pis que dans le fond, y vivent même pas, chaque jour y’en a une qui ferme.

Combien ça coûte :

Entre 50-100$ la personne. Sauf qu’après 22h y’a un menu spécial à 27$ qui vaut la peine. Tu peux aussi garder ton 27$ et t’acheter :

– La biographie de Justin Trudeau.

– Un rideau de douche en denim.

– Une fourchette RICARDO.

Ambiance :

T’as envie de croiser le bottin de l’UDA au complet en train de manger des salades de pieuvres? C’est pour toi.

T’as envie de crier «Heille, toé, Élise Guilbault : T’ES PLOTTE EN ESTIE EN VRAIE!» C’était déjà pas un resto pour toi.

 

#1 Indian Curry House

Toutes les raisons sont bonnes pour manger de l’indien. Surtout l’indien de chez Indian Curry House.

L’autre jour j’ai réussi à débloquer le drain de la douche et j’y suis allée pour célébrer. Le service est rapide et efficace, tout le monde comprend ce que je dis, et les serveuses portent de petites casquettes genre RONA L’ENTREPÔT. Ça fait sérieux.

C’est où :

996 rue Jean-Talon Ouest, dans Parc-Extension, à côté de l’autre restaurant indien Bombay Mahal et de l’autre restaurant indien Moti Mehal. Mélangez-vous pas.

Combien ça coûte :

Entre 10-20$ la personne. Tu peux même t’en tirer en bas de ça si vous commandez à gang mais pour ça faut avoir des amis pis des fois c’est difficile.

Ambiance :

Y’a un aquarium avec des néons dans le fond du resto qui donne l’impression d’être à Vegas en 1989, mais sinon, les verres sont en métal et je me sens comme dans Game of Thrones chaque fois que je bois une gorgée. You know nothing Jon Snow.

 

Bon appétit à tous!

 


klevac02À propos de l’auteure :
Katherine Levac n’est ni sportive, ni dynamique, ni souriante, mais elle connaît tout sur l’apiculture. Elle aime s’acheter des films chez ROSSY, lire le Châtelaine, manger des moules pis se gratter les avant-bras. Elle est ontarienne mais elle regardait Bouledogue Bazard et 0340 comme tout le monde. Elle a fait du ski pendant cinq ans sans jamais en apprécier une seule seconde et ne possède que de bons souvenirs du verglas 1998. Son plus grand rêve est de réussir, un jour, à faire la part des choses.

Photo : frodnesor

D'autres beaux textes à lire aussi...