C’est l’été, il n’y a rien de bon à la télé, j’ai presque hâte que 30 Vies recommence (pas vraiment). Et Unité 9! Avec la nouvelle Shandy (comme la nouvelle bière Ricard’s à la limonade)! Mais bon, durant l’été, la télé québécoise prend un break. Sauf pour Les-Chefs-sans-Julie-mais-avec-Enfanforme-Élise-Marquis. Mais ça, ce sera pour un autre article.

Donc, pendant que le Québec se calme avec la production de séries, je me tourne vers les amis Américains. J’ai même cédé, je me suis finalement abonnée à Netflix. Ça s’est avéré être la meilleure décision de ma vie à cause d’une série exclusive à Netflix, Orange Is The New Black. Ah oui, Netflix vaut aussi la peine pour Fringe. Série sur laquelle je pourrais écrire un article, mais je peux résumer ça de cette façon-là: OLIVA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM get in my pants OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM OLIVIA DUNHAM.

Scusez.

Assez parlé de Fringe. De retour à Orange Is The New Black, ou OITNB.

Je pourrais y aller gentiment et simili-journalistiquement en vous expliquant de quoi la série parle et quels en sont les points forts. (Bla bla bla c’est comme un Unité 9 Américain parce que ça se déroule dans une prison de femmes.) Mais je vais y aller avec une récapitulation à mon goût.

Le personnage principal, Piper Chapman, est vraiment gossante. Je pense que c’est voulu. Par chance, elle est seulement là pour que la série existe, pour nous faire entrer dans l’univers de la prison. À partir de là, il y a plein d’autres personnages qu’on découvre et qui heureusement sont plus intéressants que Piper. Ah c’est vrai, y’a le gars d’American Pie qui gosse aussi. C’est le chum de Piper. Bref, un couple gossant. Il y a une scène dans laquelle American-Pie-dude parle à la barmaid, assis en solitaire au comptoir du bar. Il lui demande si elle le trouve pathétique et moi dans mon divan j’ai crié «OMG OUIIIIIIIII T’ES PATHÉTIQUE ESPÈCE DE LOSER»!

Mais c’est correct, je sais qu’on va s’en débarrasser, puisqu’il va finir par se tanner d’avoir une blonde en prison. Piper va retourner avec son ex Alex (Une fille! Incarcérée dans la même prison! Qui lui a fait commettre son affreux crime! Lesbian drama omg!)

Les choses fun: il y a un personnage trans joué par une actrice trans! La chanson thème a été composée par Regina Spektor! Il y a un épisode dirigé par Jodie Foster! Il y a Donna de That 70’s Show en lesbienne rockabilly ex-dealeuse de drogue (La Alex en question)! Il y a le retour de Natasha Lyonne, idole 90’s-2000’s de films d’ados coming of age! Il y a CRAZY EYES!

Ok, Crazy Eyes se mérite son propre paragraphe. Crazy Eyes s’appelle Sue ou Suzie ou Suzanne et elle est crazy. Comme Suzanne dans Unité 9, oui! Mais pas le même genre de crazy. Quoique… les deux sont sweet. Mais Crazy Eyes… c’est un autre niveau. Elle développe rapidement un crush sur Piper et décide d’en faire sa blonde de prison. Elle lui récite le plus beau poème, tellement fou que ça bat ce que j’entends dans mes cours de creative writing à Concordia. «Before I met you the sun was like a yellow grape. » Récité avec sa face de crazy, wow. J’ai écouté les 3 premiers épisodes de OITNB en une soirée, et le lendemain c’était déjà l’apothéose: je quotais Crazy Eyes à toutes les deux secondes. «I have feelings for you. Looove feelings. » Il faut le voir pour le croire. Et l’avoir pogné dans la tête. Crazy Eyes, mon idole. «Chocolate and vanilla swirrrrrl. »

Aussi digne de mention: Taryn Manning en envoyée de Dieu trailer trash (sans palettes d’en avant), un gardien de prison dégueu qui s’appelle Pornstache, un fille qui s’appelle Taystee et que tu voudrais avoir pour meilleure amie, une scène de pipi sur le plancher, un party de prison sur Milkshake de Kelis.

C’est sûr que je pourrais vous dire que OITNB est bien fait. Touchant. Différent. Original. Mais c’est sûr que j’ai un parti pris. Mon nom était écrit à côté de cette série-là dans le dictionnaire des téléséries. Dites-moi donc ce que vous en pensez, de toute façon, y’a rien de bon à la télé. Ça vaut le coup tsé, en attendant Shandé…


D'autres beaux textes à lire aussi...