Bon là, je sais qu’on est pas supposé s’inquiéter d’être vu au cinéma tout seul, qu’on est dans un pays libre pis all that shit, mais tsé let’s face it ; ça va toujours faire chier d’être vu au cinéma avec pas d’ami, pas d’amour. Tu vas toujours avoir l’air un peu looser. Mais je juge pas personne là, parce que moi j’ai vraiment beaucoup d’expérience là d’dans, aller au cinéma tout seul. J’le fais full. Ça fait que j’vais te donner tous mes trucs pour que ça se passe le mieux possible, OK?

1ère étape
Y faut être stratégique dans le choix du moment où tu vas y’aller ; tu veux y’aller au moment où y’a le moins de monde possible, alright? Parce que plus y’a de monde ; plus y’a de monde pour te juger. Donc, oublie les grosses soirées de fin d’semaine (vendredis, samedis), les soirées à 5 piasses (mardis), les jours de paye (jeudis) pis les soirées de couples (dimanches, lundis). Autrement dit ; tu peux juste y’aller le mercredi. Ça c’est la soirée pour les lonesome motherfuckaz. Mais c’est pas tout; y faut qu’tu y’ailles tard aussi. Parce qu’aux heures « normales » (genre 7-8-9h), y peut encore y’avoir des familles ou du monde avec des amis… Vers 10h t’es correct mettons.

2e étape
Tu peux pas choisir n’importe quel film. Tu peux pas aller voir les nouveautés ; y faut qu’tu choisisses le film le moins populaire de toute la programmation. Pour ça tu peux aller checker sur internet les recettes du box office. Choisis le film le plus bas dans la liste. Ou encore mieux, choisis un film qui’est même pas dans ‘liste tellement y’est pas populaire. Comme ça y devrait pas y’avoir plus qu’une dizaine de personnes dans ‘salle. Là tu vas être à peu près tranquille.

3e étape
Si tu veux t’acheter du pop corn pis des bonbons (c’est sûr que tu veux t’bourrer, t’es tout seul au cinéma pis t’as envie d’brailler), j’te conseille d’acheter deux p’tites liqueurs au lieu d’une grosse, comme ça le monde au comptoir pis dans les corridors y vont penser qu’tu t’en vas rejoindre quelqu’un dans la salle. (Je sais, j’suis vraiment rusé.)

4e étape
Quand t’as toutes tes affaires pis qu’t’es prêt, arrange-toi pour arriver dans la salle pendant les publicités ou les previews. Tsé arrive à une bonne heure là… Arrive pas trop tôt, tu vas avoir l’air un peu trop desperate. Pis arrive pas quand le film est déjà commencé non plus ; tout le monde va te remarquer. Non. Y faut qu’t’arrives quand no one gives a fuck. Quand tout le monde est encore en train de checker son cell pis ça.

5e étape
Quand t’as finalement figuré à quel moment entrer dans la salle, choisis-toi une bonne place. Pas au centre là! Tout l’monde veut s’asseoir au centre. Tout l’monde va s’dire ; « C’est qui l’déchet tout seul au cinéma qui’a pris la meilleure place estie? ». Bref, vas t’asseoir plus dans l’fond, plus su’l bord, dans l’coin où y fait noir même quand les lumières sont encore allumées.

6e étape
Quand le film commence, tu l’écoutes. Tu manges tes cochonneries pis tu dis pas un mot.

7e étape
Vers la fin, quand tu sens qu’le film va se terminer (oublie pas de vérifier combien de temps y dure), lève-toi pis rapproche-toi d’la porte de sortie. Tu peux checker la fin du film dans l’entrée d’la salle si tu veux, mais quand les lumières se rallument, sacre ton camp au plus criss! Eille, si tu t’fais pogner par les lumières, c’est le walk of shame, man, le walk of shame

La photo est tirée de la page Flickr de channaher.

D'autres beaux textes à lire aussi...