En fière fuckée que je suis (fuckée le fun, je nuance), mon thérapeute m’a dit qu’il serait bon que je réfléchisse à mon entrée dans le monde de la vie adulte au lieu de brailler ma petite mort intérieure comme je fais toujours, moyen qui semble-t-il, serait « mal adapté à mes responsabilités ».

 

Je profite d’ailleurs de la tribune pour dire merci à l’ordre des psychologues smats qui ont sans doute un dictionnaire d’euphémismes de tout genre pour remplacer « calvâsse que t’es lourde ».

 

Mon personnel soignant est toujours bin content quand je lui donne des réflexions par écrit faque j’me suis dit que j’allais faire un tableau cheap pour évaluer les pours de la position d’adulte et d’enfant. Avec ça, j’devrais pouvoir faire un choix libre et éclairé.

 

En bonus, comme j’aime ça avoir l’attention, j’vous le partage (ça, c’t’un autre thème à aborder en thérapie mais donnez-moi un break sacrebleu).

 

 

Le choix est simple finalement : écrire des jokes sur un blogue pour éluder la vraie question.

 

Bisous bye les beaux xxx

 


valerie_fortinÀ propos de l’auteure:
Valérie est une fille mi-coquette mi-grivoise qui s’assume moyen mais qui a des belles amies donc elle paraît plus cool. Elle voudrait avoir un pug pour l’appeler Miss Caprice, elle te trippe dessus quand tu la trouves drôle et elle possède un ukulele qu’elle a nommé Dany. Elle rêve de se faire offrir des bulles en lui disant « T’es une princesse vraiment unique, t’es la sirène des alcooliques ». Parce que Val, elle t’écoute, elle te juge pas.

D'autres beaux textes à lire aussi...