Avant d’être en couple, je connaissais peu de choses du maquillage. Je pensais que t’achetais une trousse chez Walmart, ou au Pharmaprix si t’étais une bourgeoise, le plus de couleurs dans ta trousse c’était le mieux, et voilà.

Mais en sortant avec une blonde passionnée par le sujet, j’ai appris que le maquillage c’est tout un monde. Il y a des produits dont j’ignorais l’existence. Je ne savais même pas c’était quoi Sephora, et il se trouve que c’est une boutique qui fait des millions. Saviez-vous qu’il y a des Youtubers qui font des vidéos que sur le maquillage et la beauté? C’est fascinant.

Moi, ma seule expérience avec le maquillage c’est que quand j’étais jeune et que j’allais dans la voiture de ma marraine, j’ouvrais toujours son coffre à gants parce qu’elle y cachait un rouge à lèvres. Elle pensait d’ailleurs que j’étais gai parce que je m’en mettais constamment. Moi je trouvais que ça me faisait ressembler au Joker, mais elle elle pensait que je voulais donner des bisous à des pénis. Enfin.

Mon expérience est donc limitée.

Alors, quand j’ai vu que les compagnies de cosmétiques engagent de plus en plus des hommes qui se maquillent pour les représenter (lui, lui pis lui), je me suis dit que c’était ma chance. Le marché des gars qui se maquillent commence à être occupé, mais celui des gars qui connaissent sweet fuck all au maquillage mais qui représentent des compagnies de maquillage est tout à moi.

Pour mener à bien mon plan de devenir riche en souriant et en étant beau, j’ai donc demandé à ma copine maniaque de maquillage (elle a une carte VIB Rouge, je sais pas trop ce que ça veut dire à part qu’elle peut pas me chicaner quand je gaspille mon argent en cartes Pokémon) de me maquiller. Voici donc le résultat.

 

1. Avant

Ça c’est moi au naturel. Je sais pas quoi dire vraiment. C’est ma face.

Je suis pas parfait, j’ai un gros front. (Savez-vous c’est quoi la différence entre moi et un Conehead? Je ne suis pas un personnage de film.)

Aussi, mes cheveux ont l’air du diable et j’ai les yeux pochés, mais ça c’est parce que je venais de me lever. Et je sais que je venais de me lever parce que je passe mes journées dans mon lit avec mon ordi donc je viens toujours de me lever.

Mais somme toute, je suis content de ma face. J’aime autant ma face que mon chandail et j’aime beaucoup mon chandail même s’il n’est pas traditionnellement beau.

 

2. Maquillage discret

J’ai donc demandé en premier lieu à ma copine de me faire un maquillage normal, comme elle se ferait dans la vie de tous les jours. L’idée de base, c’était de voir l’effet que le maquillage ferait sur mon visage, pas de me beurrer la face de bleu et de faire ”Hihihihi, je suis maquillé comme une fille mais je suis un garçon c’est rigolo tout ça.”

Je n’étais pas prêt à ça. J’ai un problème dans la vie, je déteste avoir du liquide dans la face, et je déteste encore plus avoir une sensation collante dans la face. Je ferais une très mauvaise actrice porno.

Elle a commencé en me mettant un hydratant au visage, et juste là, j’ai mal réagi.

Elle m’a ensuite mis son beauty blender dans les yeux. Une fois, elle m’a demandé que je lui en achète un en cadeau pour sa fête, et quand je suis allé au magasin, je cherchais un blender comme dans une cuisine. C’était plein de logique, je me disais tu mets toutes tes couleurs ensemble dans le blender, tu pèses sur ”Smoothie” pis ça te fait une nouvelle couleur.

Après avoir fait le tour du Sephora pendant quelques minutes, et ne trouvant aucun appareil de cuisine, j’ai demandé à la vendeuse où je pouvais trouver les Power blender (des fois je joue au téléphone arabe tout seul dans ma tête et je perds). La vendeuse m’a dévisagé, et je suis sorti du magasin. Ma blonde a eu un livre à sa fête.

 

Résultat:

Honnêtement, je trouve ça bien. Si ce n’était pas que de se mettre des trucs dans les yeux et se salir la face c’est vraiment très déplaisant, et si ce n’était pas du fait que je me lève toujours 10 minutes avant de partir pour le travail, je pense que je me ferais ce maquillage dans la vie de tous les jours.

Mes yeux ressortent plus, et j’ai l’air moins fatigué. J’ai aussi l’air de bonne humeur, ce qui n’est qu’une illusion parce que Laurence venait de me donner des coups de Power blender dans les yeux.

 

3. Maquillage soutenu

Par la suite, je me suis dit on va essayer la totale. Un maquillage vraiment soutenu, comme si j’étais une adolescente qui va à son bal de finissants (mais en beau).

Je savais que ça serait éprouvant, vu que je venais de passer 15 minutes à bougonner juste pour un maquillage discret.

Je n’étais VRAIMENT pas prêt.

Là je sais que j’ai l’air de me forcer à faire une face niaiseuse pour le gag, mais non, je vous jure, j’ai vraiment juste naturellement l’air pas futé.

Si je pouvais revenir en arrière et ne jamais voir que j’ai fait cette face-là, je le ferais sans hésiter. Malheureusement, c’est maintenant un gif alors je ne pourrai jamais fuir mon passé.

Mais si j’ai eu de la misère avec le eyeliner, le pire moment a sans contredit été la pose des faux-cils.

Quand j’étais jeune, j’étais un heureux mélange de doué à l’école et complètement déficient dans la vie de tous les jours. Genre je comprenais vite que si Pierre avait 12 pommes et qu’il en donnait 4 mais en rachetait une et qu’on lui en donnait une en cadeau, Pierre avait 10 pommes, mais j’ai compris comment faire du vélo à deux roues à l’âge de 7 ans et demi.

Alors un matin de 2003, je me dirigeais vers mon école secondaire en mangeant une banane. Ayant fini mon fruit phallique, j’ai voulu disposer de la pelure. Je ne voulais pas la jeter par terre parce que je trouvais pas ça poli de jeter des déchets par terre, mais je ne voulais pas non plus aller à l’école avec une vieille pelure de bananes dans les poches. Je n’étais déjà pas le gars le plus en vue de l’école, je n’avais pas besoin de devenir ”le gars qui se promène avec des détritus de fruits dans ses culottes.”

J’ai aperçu une bouche d’égoût et j’ai eu une idée géniale: j’allais soulever le couvercle en fonte, jeter ma pelure et replacer le couvercle, et voilà. Peu importe qu’il y ait des fentes par lesquelles j’aurais très bien pu glisser ma pelure, j’avais trouvé une solution complexe et dangereuse et j’allais me rendre jusqu’au bout.

J’ai donc soulevé le couvercle, mais il était vraiment plus lourd que je pensais et une fraction de seconde plus tard, j’étais étalé au sol, m’étant éclaté le front sur le bord de l’asphalte, le lourd couvercle me pendant au bout des bras.

Je suis entré à l’école avec le front en sang et les lunettes cassées et tordues sur mon visage. Je ne suis pas devenu le gars le plus populaire de l’école cette journée-là, même sans fruits dans mes pantalons.

Quand les plaies dans mon front ont séché, je me suis retrouvé avec une grosse galle sur le bord de l’oeil qui faisait que j’avais beaucoup de difficulté à ouvrir l’oeil gauche, comme si mes paupières étaient collées ensemble.

Ben les faux-cils, c’est exactement la même sensation.

 

Résultat: 

Je ne déteste pas le résultat. Je ne me ferais pas ça dans la vie de tous les jours, bien évidemment. Il est d’ailleurs hors de question que je remette des faux-cils un jour. Mais ça change vraiment mon visage. Le rouge à lèvres me rappelle bien mon enfance à faire remettre en question à ma marraine mon orientation sexuelle. 10/10.

 

Conclusion

Je suis vraiment magnifique et j’attends les contrats. Maybelline, Covergirl, même la marque maison du Provigo, je suis pas regardant.

 

Liste des produits utilisés: 

Eau micellaire Sephora – 15$

Crème Origins GinZing – 34$

Crème gel Complexion Rescue Bareminerals – 37$

Fond de teint Sephora – 25$

Cache-cernes Rimmel – 11$

Poudre Hourglass – 52$

Poudre bronzante Physician’s formula – 13$

Poudre bronzante Nars – 52$

Fard à joues MAC – 23$

Illuminateur Becca – 48$

Gel à sourcils Essence – 5$

Ombre à paupières en crème Nudestix – 28$

Palette d’ombres à paupières Tarte – 60$

Ombre à paupières Urban Decay – 22$

Traceur liquide Kat Von D – 25$

Mascara Covergirl – 11$

Faux cils Ardell – 6$

Rouge à lèvre Urban Decay – 21$

Total: 488$

 

Wtf, elle peut ben me laisser m’acheter des cartes Pokémon.

 


Pier_Luc95

À propos de l’auteur :
Pier-Luc n’a pas l’air de ce qu’il est vraiment. Il donne l’impression d’un gars jovial et calme. Il est toujours en criss et crissement angoissé. Les gens pensent qu’il est un garçon poli, aussi. Dans ses temps libres, il s’intéresse à la politique, à la lutte professionnelle et à Pokémon. Faut pas chercher à comprendre.

 

D'autres beaux textes à lire aussi...