4280070144_21d03d1d13_b

Je sais que le titre de cet article sonne comme le début d’une conférence de motivation pourrie.

«Fais-toi confiance et dépasse toi. Si tu vises la lune et que tu manques ton coup, tu vas quand même te retrouver dans les étoiles, ce qui serait vraiment inspirant, si ce n’était pas du fait que ça démontre une grande incompréhension de l’Univers. Il n’y a aucune étoile qui soit même proche de la lune, mis à part le soleil, et même à ça, c’est pas très près, on parle de centaines de millions de kilomètres. Et heureusement, parce qu’autrement on serait brûlés vivants, pire encore que l’épiderme de Philippe Bond.»

 

Non, je ne vous expliquerai pas comment réaliser vos rêves.

Parce que je n’en ai pas la moindre idée moi-même. J’essaie moi-même, et le succès est une bitch.

 

Ça a l’air faussement difficile au début réaliser ses rêves.

Quand j’ai décidé de laisser tomber mon chemin tout tracé vers la maîtrise pour aller m’inscrire à l’École de l’humour, tout le monde me félicitait. Wow, tu t’en vas réaliser tes rêves, c’est inspirant! Quel courage.

 

Je me disais que les gens courageux sont pas si impressionnants que ça, parce que le courage m’apparaissait cheap as fuck.

J’avais rien fait encore, à part foutre en l’air un parcours qui ne m’intéressait déjà plus de toute façon, et m’inscrire à une école drôle sur un coup de tête.

 

J’avais pas prémédité ça de façon très réfléchie. Je me disais que ça serait le fun et que je serais bon là-dedans, pis après j’ai dit à tout le monde que je m’inscrivais à l’École de l’humour, fait que ça me tentait pas de ne plus m’inscrire.

 

Pas que j’ai regretté d’avoir fait le geste. Finalement j’ai vraiment aimé mon parcours à l’ÉNH et je me suis découvert une façon de m’exprimer, une forme d’art qui donnait un certain sens à ma vie.

 

Mais ça, c’était le bout facile.

 

Embarquer sur l’autoroute pour partir en voyage, c’est simple. C’est même grisant. Tous tes proches viennent te saluer et te dire qu’ils t’aiment. Tu t’imagines ta destination, ça va être un lieu incroyable, tellement mieux qu’ici.

 

Mais tu te mets à rouler. Et tu te rends compte que la route est cahoteuse. Il y a des embûches, des détours.

 

Surtout, ça ne va pas aussi vite que tu voudrais.

Tu pensais qu’il suffisait de te mettre en chemin pour atteindre ton rêve. Mais t’es même pas sûr c’est par où.

 

Tu te mets à douter. Peut-être que ce n’est pas pour toi. Peut-être que tu n’es pas assez bon pour te rendre à destination.

C’est tu vraiment là que tu voulais aller de toute façon?

 

Parce que le chemin est froid et sale, les arbres n’ont pas toujours leurs feuilles et les haltes-routières sont fermées pour l’hiver. Et parfois, l’hiver est très long.

 

Et tu vois tout le monde qui te dépasse par la gauche.

Visiblement, eux ils savent où ils vont. Tu pourrais leur demander le chemin, mais tu ne veux pas les ralentir.

 

De toute façon, tu leur en veux un peu. Pourquoi ils ont une meilleure voiture, une meilleure carte que toi.

 

T’es tellement pas adéquat, te dis-tu en ignorant toutes les voitures encore plus mal en point tombées en rack sur le bord de la route.

 

Et plus la route s’allonge, et plus tu zieutes les sorties.

Oh, là il y a une boutique. Sûrement qu’ils pourraient m’engager, je gagnerais un bon salaire, je serais bien, je pourrais m’acheter un cinéma maison! Et peut-être que si je le mets assez fort, je n’entendrai plus les autres qui avancent sur cette route que j’ai abandonnée.

 

Ou peut-être que je vais continuer à rouler, sans fin, sans trouver le chemin. Pis un moment donné je vais manquer de gaz et ça va être ça.

 

J’aimerais vous dire que j’ai trouvé le chemin de la réussite. Continuez pendant 1h pis tournez à droite après le Wendy’s. Le succès est en arrière de la poubelle de recyclage.

 

Malheureusement, je n’ai pas la réponse. Tout ce que je peux faire, c’est continuer d’avancer.

Faire de la route c’est le fun aussi, dans le fond.

 


Pier_Luc95

À propos de l’auteur :
Pier-Luc n’a pas l’air de ce qu’il est vraiment. Il donne l’impression d’un gars jovial et calme. Il est toujours en criss et crissement angoissé. Les gens pensent qu’il est un garçon poli, aussi. Dans ses temps libres, il s’intéresse à la politique, à la lutte professionnelle et à Pokémon. Faut pas chercher à comprendre.

 

Photo: slasher-fun

D'autres beaux textes à lire aussi...