rhdyatplys6ncuepm6ha

Si on se fie aux médias, Justin Trudeau est un amalgame entre Freddie Mercury, Superman et Jésus. Les foules sont en liesse, les gens ne se peuvent plus, le chef du Parti libéral est là, sonnez hautbois résonnez musettes!

 

Je suis plus capable.

 

Pas que je déteste Justin Trudeau plus qu’un autre. J’étais content de voir Stephen Harper partir, comme tout le monde (sauf le 30% de gens qui ont voté pour lui, j’imagine).

Et me considérant plutôt progressiste, je suis en accord avec un certain nombre de ses décisions. Et en désaccord avec d’autres.

C’est normal.

 

Mais je déteste qu’on le présente comme un demi-dieu, parce qu’il a eu deux-trois déclarations croustillantes.

Il n’a pas eu le temps de prendre tant de décisions que ça encore. C’est comme si on disait que The Rock est peut-être le plus grand politicien de tous les temps parce qu’il a une coupe de bonnes catchphrases.

Faut pas regarder ce que tu dis, mais ce que tu fais.

 

Mais le problème, c’est surtout que les médias internationaux se sont épris d’amour pour lui. Dans leur fantaisie où le Canada est un pays magique où tous les habitants sont toujours polis et où on passe nos journées à chanter avec des orignaux en buvant du sirop d’érable, Justin Trudeau n’est qu’un mythe de plus, le gendre idéal qu’on voudrait ramener à la maison.

 

Un jeune homme beau qui pourrait jouer dans un film de superhéros. Littéralement.

 

 

Ce que vous voyez là, c’est Marvel, qui ont fait de Justin Trudeau un de leurs personnages.

On y apprend notamment qu’il est le partenaire de boxe de Tony Stark, et qu’ils s’entraînent chaque semaine ensemble.

 

f2ljcl089bod0kmpza8a

 

Tony Stark est à la tête d’un empire qui vaut des milliards, en plus de devoir régulièrement sauver le monde (ou le détruire, ça dépend, il est pas toujours smatte) et d’affronter des hordes d’autres héros encore plus puissants que lui, mais apparemment, il trouve du temps chaque semaine pour venir se battre contre Justin, ce dernier étant apparemment un grand boxeur parce qu’il a déjà battu un sénateur très possiblement ivre.

 

C’est un portrait ridicule qui s’inscrit dans une espèce d’euphorie collective sans base réelle.

 

Le problème c’est que c’est un portrait sans nuances de la part de gens qui ne prennent pas la peine de vraiment s’attarder à nos problèmes et à nos politiques.

Ils regardent ses citations et ses jolis photoshoots, et ils en font un demi-dieu, ignorant que pendant ce temps-là on vend des armes à des dictatures, que notre bilan environnemental ne cesse de s’alourdir, que nous aussi on a nos problèmes de tensions raciales.

 

Tout n’est pas de sa faute. Je n’essaie pas de faire un commentateur frustré du Journal de Montréal de moi-même: ”FUCK JUSTIN PIS SES SELFIES RÉVEILLÉ VOUS TOU LE MONDE”.

 

Ce que je dis, c’est qu’il faut avoir une vraie discussion sur la politique.

Arrêter de se laisser berner par les opérations médiatiques, par les images léchées, et regarder nos dirigeants comme de vrais êtres humains, qui peuvent faire des erreurs… et qui doivent aussi en être responsables.

 

C’est la même chose quand on considère des politiciens comme des monstres. En faisant de nos dirigeants des êtres mystiques, on se déresponsabilise.

Soit ils sont des bêtes infâmes et machiavéliques contre lesquelles on ne peut rien, soit, comme Justin, ils sont des superhéros sur lesquels on peut laisser reposer toute notre confiance sans se questionner.

 

Justin Trudeau n’est pas un superhéros. Il n’est qu’un politicien envers lequel on se doit d’être exigeants.

 


Pier_Luc95

À propos de l’auteur :
Pier-Luc n’a pas l’air de ce qu’il est vraiment. Il donne l’impression d’un gars jovial et calme. Il est toujours en criss et crissement angoissé. Les gens pensent qu’il est un garçon poli, aussi. Dans ses temps libres, il s’intéresse à la politique, à la lutte professionnelle et à Pokémon. Faut pas chercher à comprendre.

 

Source : io9

D'autres beaux textes à lire aussi...