nicole_scherzinger

«  Il te mérite pas. »  C’est ce qu’on me répète pour m’aider à passer par-dessus.

 

Bullshit. C’est pas parce qu’on enveloppe les couteaux que j’avale dans ‘gorge dans de la ouate que ça passe mieux. Au contraire, ça me fait choker un peu plus.

 

Y’est temps que je crève l’abcès.

 

J’ai trois choix (ok peut-être plus mais j’ai toujours cru que les trilogies ça faisait plus de hits) :

1) M’avouer les vraies affaires avant de devenir comme la petite vieille au coin de la rue qui médit sur tous les passants en pensant aux époux qu’elle n’a jamais eus parce que trop aigrie, et surtout trop conne.

2) Mettre une photo de couverture de coucher de soleil avec « Never look back » écrit en calligraphie raffinée et me faire tatouer No regrets sur la clavicule si j’obtiens 200 likes.

3) Lui casser les jambes. En arracher une des deux.  Lui varger la face avec son tibia.  Sentir la femme renaître en moi.

 

Soyons honnêtes, j’aurai jamais 200 likes et j’aime pas ça la violence.

J’suis comme Ginette, j’aime mieux faire la tendresse et l’amour sans chagrin.

 

Ça fait que. J’vais péter ma bulle pis rendre ma vie moins pastel le temps de digérer la patente.

 

C’est pas vrai que ce gars-là me mérite pas.

Il a de l’humour pis il écoute de la bonne musique qui lui rappelle parfois moi. Il est un peu frette, mais il a cette grande qualité que de me traiter en adulte et de me brasser quand j’fais des conneries de fille insécure.

J’pense qu’on aurait été contents de se flatter entre deux jokes de coach de vie.

 

Oui, il me mérite.

 

Il fut même un temps où j’ai cru que ça aurait pu grossir, cette petite boule de sentiments dans le creux de l’estomac quand son sourire croisait le mien. Pas lui. Ayoye.

C’est pas un méchant, c’était juste pas réciproque. Ça me rend pas meilleure, t’sais.

 

C’est ingrat, ça se contrôle moyen pis c’est pas beau, les one-way de l’affection.

C’est pas une question de qui mérite qui, de qui a été le plus fin ni du père le plus fort (le mien il fait de la boxe BAM BAM).

 

C’est juste une question que la vie ça peut te maganer quelques jours-semaines pis qu’on n’ose pas éclater le gros nuage douillet du jeu de la séduction pour s’avouer qu’on a été rejeté.

 

Bin tant pis pour l’orgueil. J’ai 24 ans et je me suis fait rejeter. Avec un aplomb particulièrement douloureux, d’ailleurs.

Ça pis se râper la joue sur l’asphalte à 80 km/h, même fun.

Si mon ego était un petit orteil, il ferait des allers-retours su’l coin de la table.

Sérieux, j’suis vexée.

 

T’sais, personne ose me dire que je suis remplaçable, mais ça demeure le constat principal de la chose.  Je ne lui suffis pas. Je ne crée pas assez de remous dans la piscine à vagues de son intérieur de mâle pour se dire « Celle-là, elle vaut la peine. »

 

Tant pis. C’pas grave.

Dans le fin fond de moi, je sais que j’avais pas envie d’une relation. J’avais juste pas le goût d’être lancée aux vidanges. C’était pas tout à fait un « nous », c’était de l’orgueil pis du vouloir d’attention.

 

 

J’suis résiliente et je vais m’en remettre. Plus tu pleures, plus t’embellis que grand-maman dit. (Kin Scarlett Johansson, j’le savais que t’en avais morvé des kleenex avant la gloire, biatch.)

 

 

Le temps passe pis des fois j’me dis que son ego à lui n’est pas infaillible non plus pour me réconforter.

Peut-être qu’il le savait juste pas qu’il me méritait.

Le plus probable, ça reste qu’il s’en câlisse. C’est correct de même.

 

Peut-être que j’vais croiser quelqu’un qui va me mériter pis qui va se découvrir un peu de sentiment en bonus. Le plus probable, ça reste que j’vais chanter « I don’t need a man » des Pussycat Dolls on the road en m’trouvant correcte.

 

C’est parfait de même. You go, girl.

 


valerie_fortinÀ propos de l’auteure:
Valérie est une fille mi-coquette mi-grivoise qui s’assume moyen mais qui a des belles amies donc elle paraît plus cool. Elle voudrait avoir un pug pour l’appeler Miss Caprice, elle te trippe dessus quand tu la trouves drôle et elle possède un ukulele qu’elle a nommé Dany. Elle rêve de se faire offrir des bulles en lui disant « T’es une princesse vraiment unique, t’es la sirène des alcooliques ». Parce que Val, elle t’écoute, elle te juge pas.

D'autres beaux textes à lire aussi...