fuck_romantisme

Dans la vie, je suis pas très romantique. Quand j’avais 14 ans, le garçon que je «datais» (on s’entend) a décidé d’ouvrir grand son cœur et de m’écrire une lettre d’amour (ou plutôt un courriel d’amour, disons les choses comme elles sont).

Je lui ai répondu que je pensais qu’on serait mieux d’être des amis.

 

14 ans plus tard, je suis toujours pas plus à l’aise avec les grandes déclarations d’amour et autres cochonneries du genre.

Moi me faire apporter des fleurs à une date, je trouve pas ça nice.

Ça me donne l’impression d’être pognée dans un livre de Jane Austen; je sais pas où me mettre.

 

Le problème quand t’es une fille qui aime pas le romantisme, c’est que personne te croit.

J’ai beau dire très clairement quand je commence à fréquenter quelqu’un «Juste FYI, je trippe pas full sur le romantisme, ça me met mal à l’aise», je me retrouve toujours avec des gars qui écrivent des poèmes, qui apportent des fleurs, et qui disent des choses comme «Est-ce que tu sais à quel point ton cœur est beau?» (j’aimerais vraiment ça avoir inventé cette phrase-là, mais non, on m’a vraiment dit ça).

 

Non seulement on comprend pas que je trippe pas sur ces phrases horribles, mais on comprend pas non plus que je veuille pas en dire.

J’ai déjà eu un chum qui m’a sérieusement reproché de ne pas lui écrire de mots d’amour.

 

Je veux être claire, je suis pas un ogre non plus : j’ai rien contre les relations amoureuses.

J’aime ça être en amour, j’aime ça prendre soin de quelqu’un et avoir des petites attentions à son égard.

Ça me fait plaisir de préparer du café le matin et aller le porter au lit. J’ai juste pas envie d’accompagner le café d’un post-it qui dit «Bonne journée mon calinours en sucre! Je t’aime plus que tout xxxxx».

 

Pour moi, une attention romantique n’a rien à voir avec des beaux mots et des chansons d’amour.

Non, j’ai aucunement envie de te dédier un statut facebook accompagné d’un collage de photos de nous, mais si je passe devant Frank + Oak, ça va me faire plaisir de t’acheter un chandail, même si c’est pas ta fête, même si c’est pas Noël, juste pour te montrer que je pense à toi.

 

De la même façon, t’as pas besoin de tapisser ton instagram de photos de nous.

Si tu te pointes chez moi avec ta perceuse pour poser mes étagères IKEA parce que ça fait 6 mois qu’elles traînent par terre et que j’ai plus de place pour mettre mes livres, je vais trouver ça ben parfait.

Ça me montre que t’es attentionné. C’est ça qui est important.

 

Faque à la St-Valentin, j’ai pas besoin que tu me donnes des boucles d’oreilles en forme de cœurs qui se donnent la main.

On peut-tu juste aller au resto, prendre un coup pis aller faire l’amour? Cool.

 

(J’haïs l’expression “faire l’amour” plus que tout.)

 


gabriela_arsenaultÀ propos de l’auteure:
Gabriela Arsenault est une cycliste polie, donc protégée par le World Wildlife Fund. Elle se fait croire qu’elle parle 6 langues, mais en fait elle en parle 3 et en baragouine 3 autres. Facilement séduite par les gens qui dansent bien, elle est aussi facilement turn off par les gens qui disent ne pas aimer quelque chose sans y avoir goûté. Come on!

 

D'autres beaux textes à lire aussi...