PUSHEEN_595

Ça c’est ma chatte Jackie, elle a entre 6 et 8 ans pis c’est vraiment ma best. Je sais que je devrais savoir son âge exact vu que je l’ai eue neuve mais j’ai perdu son petit certificat de naissance pis ça me tentait pas de virer mon appart à l’envers pour cette information que je juge non-pertinente.

Récemment je m’affairais à flatter son tablier de chair quand j’ai aperçu une ressemblance flagrante avec le populaire émoticône Pusheen The Cat.

Sa couleur grisâtre, son manque d’entrain et son obésité morbide y sont pour beaucoup.

Voici donc quelques reproductions « crissement DIY » du fameux Pusheen.

 

#1 Les haltères

alteres

Son sourire inversé démontre une réelle passion pour toute forme d’exercice physique.

 

#2 La boîte

boite

Je l’sais, est supposée être en carton, mais la pose est nice pareil.

 

#3 La lecture

livre

Le savoir est une arme.

 

#4 L’ennui

IMG_2606

Taxidermie style.

 

#5 Le laptop

laptop

La pauvre, elle n’a jamais décroché de sa passe Emily the Strange.

 

#6 Le cahier

cahier

2 zigzags?! Non mais quelle conne.

 

#7 La licorne

licorne

Certains remarquerons une légère baisse au niveau de l’enthousiasme. Mention spéciale à la discrétion des élastiques.

 

#8 La pelote

pelotte

Quand j’ai appelé au Omer De Serres pour leur demander s’ils avaient des pelotes de laine, j’ai choké. J’ai juste demandé s’ils avaient de la laine.

 

#9 La pizza

pizza

Sa préférée c’est extra-fromage, comme Kevin McCallister.

 

#10 Le trio

fastfood

J’ai mis plus d’amour dans la reproduction de ce gobelet que dans ma relation avec mon ex.

#11 Le questionnement

bulle

Je trouve que c’est une très bonne réflexion. Pas si folle que ça la grosse truie finalement.

 

#12 La patte

patte

HIGH FIVE! Ben non c’pas vrai elle s’en criss.

 

BONUS: Photo behind the scene.

FullSizeRender 12

 


Julien95À propos de l’auteur :
Pratiquant le défoulement littéraire depuis déjà plusieurs années, Julien aime bien analyser et comparer sa situation avec le monde extérieur pour réaliser que finalement, c’est si pire. Depuis sa tendre enfance, le film Les aventuriers du timbre perdu lui sert de guide de vie, les déceptions ne feront donc que continuer à s’abattre sur lui. Avec le temps, il a appris à faire la paix avec les gens qui ont un tatouage tribal.

D'autres beaux textes à lire aussi...