livre-de-la-jungle

Bienvenue dans mon club de lecture.

 

Cette semaine, je vous parle du Livre de la jungle, de Rudyard Kipling.

C’est un livre que j’ai volé au Nunavik. Dans une bibliothèque qui contenait 14 livres.

 

Bon, cela étant fait, maintenant je vais vous parler du contenu du livre.

 

C’est important d’en parler. Parce que bientôt, un autre film sur cette histoire-là va sortir au cinéma. Ça faisait longtemps qu’on n’avait encore pas fait un autre remake de quelque chose encore.

 

Vous souvenez-vous de la version Disney du Livre de la jungle?

Moi aussi. Mais je m’en suis souvenue avant.

 

Inspiré du livre, certes. Mais il en manque des boutes.

 

Voici les détails omis qui en auraient fait un meilleur film.

 

LES PERSONNAGES :

 

– Un porc-épic fatiguant qui raconte des potins sur tout le monde.

 

– Un chameau qui fait des cauchemars. Il est rushant, il fait paniquer tout le monde avec ça.

 

– Tabaqui, le chacal itinérant. Tout le monde le fuit parce qu’il a la rage. C’est un genre de zombie, il mord tout ce qui bouge. Même Sherkan veut rien savoir.

 

 

LES FUN FACTS :

 

– Baloo n’est pas tant gentil avec Mowgli. Il lui sacre des coups de patte dans face quand il écoute pas. Le p’tit gars a plein de bleus pis de scratchs. Un moment donné, Bagherra la panthère lui dit «Là ça va faire, calme-toi».

 

– Un ours dans la jungle? Oui. Il existe une espèce d’ours dans la jungle indienne. L’ours «paresseux». Ça l’air de ça. Je comprends pourquoi on l’a fait en dessin animé parce qu’en vrai, ça l’air d’un gars dans un costume en carton :

ours

 

– Sherkan, le méchant tigre, est né handicapé d’une patte et marche croche. Il arrête pas de chialer parce qu’il est juste capable de tuer des vaches.

 

– Mowgli parle toutes les langues de la jungle sauf le buffle. Mais c’est correct parce que les buffles ne parlent pas. Enfin quelque chose de réaliste!

 

– Dans le temple habité par des singes se cacherait un trésor. Personne l’a jamais trouvé. Quelque chose me dit que le trésor c’est juste un collier de perles sales, un chandelier cassé pis un vieux biscuit.

 

– Bagherra n’est pas né dans la jungle. Il était en captivité chez les humains et s’est enfui. C’est pour ça qu’il s’entend si bien avec Mowgli. Lui aussi nous trouve caves.

 

– Kaa le serpent est un personnage gentil. Il sauve la vie de Mowgli contre les chiens rouges. Ga si y’a l’air fin :

serpent

 

– Les vrais méchants, c’est les chiens rouges :

chacaux

Sont sauvages en tabarnane.

 

 

En terminant, voici une adaptation russe épeurante du Livre de la jungle.

Bons cauchemars :

 


maude_landry

À propos de l’auteure :
«La vie, c’est comme une boîte de chocolats. Ça coûte cher. Pis des fois t’essaies quelque chose, mais finalement, tu réalises que t’aimes pas les cerises. Y’en a qui aiment le chocolat, y’en a qui aiment les cerises. Si j’avais voulu des cerises, j’aurais acheté une boîte de cerises.» -Maude Landry

 

D'autres beaux textes à lire aussi...